A lire

« Rahab la spacieuse »

Ce livre, qui est assez court, ne l’est qu’au niveau du nombre de pages, car son contenu est à la fois large et profond.

Un contenu proposé par LibreSens

Publié le 15 juillet 2021

Lire directement l’article sur LibreSens

Francine Carrillo a exercé différents ministères dans les milieux protestants et les cercles œcuméniques. Elle développe une passion pour l’écriture liturgique et poétique, ainsi qu’une pratique de l’accompagnement spirituel. Elle poursuit en même temps sa quête d’une parole à partager, témoignant de la riche vitalité des Écritures.

Ce livre, qui est assez court, ne l’est qu’au niveau du nombre de pages, car son contenu est à la fois large et profond, et la manière dont l’auteur se saisit des mots – à tel point que ce sont les mots qui nous saisissent – nous fait toucher du doigt notre humanité au travers de la personne de Rahab dans les deux chapitres bibliques où il en est question (Josué 2 et 6).

« Rahab la vaste, la spacieuse, la généreuse / Son nom déjà en dit long / Son nom, à lui seul, suggère un passage, dessine un paysage, invite au voyage… » (p.7). Ces premières lignes sont au diapason de ce que l’auteure nous fait découvrir au fil des huit chapitres où l’on rencontre Rahab sous un jour nouveau, poétique, et tout entrelacé du parcours du peuple d’Israël, et en particulier des deux hommes envoyés en mission vers Jéricho, où des murailles seront franchies, et des rencontres tissées.

Chose significative, c’est au temps du confinement que l’auteure a commencé à écrire cette histoire : « Il faut croire que le confinement physique appelle le déconfinement des esprits. Que l’immobilité, pour être supportable, demande à se doubler d’une autre agilité » (p. 13). De fait cet ouvrage nous entraîne au-delà des murailles – et pas seulement de celles de Jéricho – vers Rahab, personnage qui appartient au peuple des petits, à la marge des âmes bien pensantes, et à la suivance de YHWH.

Déjà l’étymologie de Rahab – qui évoque l’espace, l’ouverture, la largesse – sort cette femme de l’étroitesse où sa position la confine parfois. C’est ainsi que […]

Lire la suite sur LibreSens

Vous pourriez aimer aussi

Une démocratie confinée

Grand spécialiste d’éthique médicale et scientifique, directeur de l’Espace de réflexion éthique et membre de plusieurs instances éthiques, Emmanuel Hirsch livre ici « 37 chroniques pour temps de pandémie ».

Un contenu proposé par LibreSens

France-Algérie ! Les passions douloureuses

« L’Histoire n’a pas de nationalité. Elle permet de sortir de la concurrence victimaire ». C’est la démarche que préconise Benjamin Stora en analysant le problème des archives qui doivent être ouvertes des deux côtés de la Méditerranée.

Un contenu proposé par LibreSens

L’expédition Lapérouse

Pourquoi l’expédition Lapérouse suscite-t-elle toujours aujourd’hui une telle fascination ?

Un contenu proposé par LibreSens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

LibreSens

Le blog LibreSens publie des comptes rendus de lecture écrits non par des critiques littéraires ou des journalistes, mais par des lecteurs avertis (pasteurs, laïcs engagés, théologiens, historiens, philosophes, biblistes…), ce qui constitue son originalité. LibreSens est le Club de lecture des amis du CPED (Centre protestant d’étude et de documentation).

Derniers contenus du partenaire