Morts pour la paix République Démocratique du Congo

En mars dernier, deux experts de l’ONU, Mike Sharp et Zaida Catalan ont été retrouvés sans vie près de Ngombe. Les communautés mennonites américaines et allemandes sont particulièrement émues par ces événements.

Un contenu proposé par Christ Seul

Publié le 14 avril 2017

Lire directement l’article sur Christ Seul

Le 12 mars dernier, deux experts de l’ONU, Mike Sharp et Zaida Catalan – et leur interprète Betu Tshintela – ont été kidnappés en République Démocratique du Congo (RDC), alors qu’ils étaient en route avec trois autres Congolais. Le 27 mars, leurs corps ont été retrouvés près de Ngombe. On est sans nouvelles des trois chauffeurs. Les communautés mennonites américaines et allemandes sont particulièrement émues par ces événements. En effet, Mike Sharp, qui n’avait que 34 ans, était mennonite, il avait étudié à Eastern Mennonite University aux USA et travaillé en Allemagne avec le Comité mennonite allemand pour la paix dans le réseau de soutien aux soldats états-uniens voulant quitter l’armée. Après son Master sur les conflits internationaux à Marburg, il était parti en RDC comme volontaire du Mennonite Central Committee. Là, il avait participé aux efforts de rapatriement de réfugiés rwandais dans leur pays et à des négociations avec des chefs rebelles dans l’Est du pays. Grâce à ce programme, plus de 1 600 miliciens avaient abandonné la lutte armée. Depuis 2015, il travaillait pour la Monusco, la mission de l’ONU pour le maintien de la paix en RDC.

Guerre civile

Depuis la fin du régime de Mobutu en 1997, la RDC n’a pas connu la paix. D’innombrables milices rivales rwandaises ou ougandaises s’affrontent avec les forces gouvernementales, surtout dans l’Est du pays. Les villageois sont les premières victimes de cette lutte dont les enjeux économiques locaux et internationaux sont considérables. La guerre civile a causé la mort de millions de personnes. […]

Lire la suite sur Christ Seul

Dans la même rubrique...

L’Eglise MLK : « une liberté de ton que les gens plébiscitent »

Ivan Carluer, fondateur de l'Eglise Martin Luther King, nous en dit plus sur les projets de la megachurch et partage sa vision de la francophonie protestante. 

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

Kä Mana (1956-2021) et la théologie de la reconstruction

Pour de nombreux chrétiens francophones, le théologien luthérien africain Kä Mana était un "maître". Pour ne pas dire un géant. Il s'en est allé il y a quelques jours, emporté par l'épidémie de Covid19.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

L’Eglise MLK : une megachurch innovante pour la francophonie

On ne devient pas megachurch du jour au lendemain. Pour atteindre le statut d'Eglise géante - au moins 2000 fidèles -, il faut passer par bien des étapes. Voici l’histoire de l'Eglise Martin Luther King qui inaugure son nouvel espace le 11 septembre.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christ Seul

Christ Seul est le mensuel des Églises évangéliques mennonites de France, issues de la Réforme radicale du 16e siècle. Les Églises mennonites appartiennent à la famille des Églises protestantes. Elles sont apparues en même temps que la Réforme de Luther, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Alsace et en Suisse, au début du 16e siècle.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants