Carl Jung, le second père de la psychanalyse a écrit : « Le protestantisme – quand on le comprend bien – est avant tout une religion pour adultes. L’Église catholique est une mère tandis que le protestantisme joue le rôle du père. Le protestantisme fait de l’enfant un homme adulte, et chaque adulte a son point de vue. C’est pourquoi l’éparpillement du protestantisme semble être précisément une garantie de sa vitalité. Je considère cet éparpillement comme le signe d’une vivacité qui n’a au fond rien d’inquiétant. »

Dans cette série d’articles, nous présenterons les principales branches du protestantisme qui ont toutes en commun de se référer aux grands principes de Luther que sont la justification par la foi, l’autorité des Écritures et le sacerdoce universel des fidèles.

Les luthériens

Les luthériens

À l’origine, Martin Luther ne voulait pas créer une nouvelle religion, son objectif était de réformer l’Église unique. Excommunié par le pape et mis au ban de l’empire, Luther a rassemblé les fidèles qui le suivaient dans sa tentative de redécouverte d’un christianisme authentique.

Lire la suite

Les réformés

Les réformés

Au début du XVIe siècle, nous assistons à un phénomène de synchronicité étonnant comme on en trouve parfois dans l’histoire. Deux mouvements analogues apparaissent en même temps dans deux lieux différents, sans aucun lien. Luther en Allemagne et Zwingli en Suisse sont nés à un an de différence et ils ont en commun de plaider pour un retour à l’évangile en s’élevant contre le commerce des indulgences et en s’opposant au célibat des prêtres.

Lire la suite

Les anabaptistes

Les anabaptistes

Au XVIe siècle, la réforme est née au même moment en Suisse avec Zwingli et en Allemagne avec Luther. Les deux réformateurs ont été contestés : on leur reprochait de ne pas aller jusqu’au bout de leur entreprise réformatrice en restant attachés à l’autorité des magistrats. Les dissidents qui les trouvaient trop prudents ont été à l’origine de ce qu’on a appelé la réforme radicale, par opposition à la réforme magistérielle.

Lire la suite

Les anglicans

Les anglicans

Au XVIe siècle, le luthéranisme est né dans un couvent, Calvin a été formé à l’université, les anabaptistes se sont déployés aux marges de l’Église. L’anglicanisme, lui, est le résultat d’un différend entre le pape et le roi d’Angleterre sur la question de la primauté. Le prétexte de la rupture a été le refus du pape Clément VII d’annuler le mariage du roi Henri VIII avec Catherine d’Aragon.

Lire la suite

Les évangéliques

Les évangéliques

En allemand, le terme evangelisch signifie protestant, alors qu’en anglais, le terme evangelical s’applique à un certain type d’Églises marquées par une piété forte et un souci du témoignage. En France, le terme évangélique relève également de cette deuxième compréhension.

Lire la suite

Les méthodistes

Les méthodistes

L’histoire du protestantisme est marquée par une série de "réveils" contre la "mondanisation" de l’Église afin de retrouver la ferveur et les principes fondateurs de la Réforme. Un des réveils les plus féconds au niveau historique a été initié au XVIIIe siècle par John Wesley au sein de l’Église anglicane.

Lire la suite

Les adventistes

Les adventistes

L’histoire du protestantisme est ponctuée de mouvements de réveil qui sont autant de protestations contre ce qui est considéré comme un affadissement de la foi. La Réforme elle-même s’est développée en opposition à l’Église de son temps.

Lire la suite

Les pentecôtistes

Les pentecôtistes

Les pentecôtistes situent généralement leur acte de naissance en 1906 dans la petite Église de la rue Azusa à Los Angeles. Un prédicateur baptiste, d’origine méthodiste, William Seymour, qui avait été chassé de plusieurs Églises, y présidait un culte lorsque l’Esprit s’est manifesté et qu’un mouvement de réveil a pris naissance.

Lire la suite

Les Églises issues de l’immigration

Les Églises issues de l’immigration

Il n’existe pas d’étude exhaustive sur les Églises d’origine étrangère qui forment une mosaïque du fait de leur immense diversité. Certaines rassemblent des milliers de fidèles alors que d’autres se réunissent dans des garages. Leur croissance est en tout cas indéniable.

Lire la suite

Retour à l'accueil des dossiers

Ou continuez votre lecture avec nos recommandations ci-dessous :


Implantation d’Églises dans une vision anabaptiste

Implantation d’Églises dans une vision anabaptiste

L'implantation d’Églises est reconnue comme un aspect significatif de la mission dans une société postchrétienne. Il s’agit d’ouvrir à tous les groupes sociaux l’accès à différents types d’Églises.

Un contenu proposé par

Les évangéliques sont-ils protestants ?

Entretien avec Jean-Paul Willaime, sociologue des religions, à l'issue du colloque "Les évangéliques de la FPF".

Un contenu proposé par Campus protestant

L’anglicanisme, savant mélange de catholicisme et de protestantisme

L’église anglicane regroupe 80 millions de fidèles dans le monde. Forte de plusieurs courants, elle se dit volontiers catholique non romaine et réformée.

Un contenu proposé par

La Réforme en 3 minutes

Il y a 500 ans, Martin Luther affichait ses 95 thèses. Un événement devenu fondateur de la Réforme protestante. Et si on révisait nos classiques en vidéo ?

Un contenu proposé par Musée protestant
Facettes du méthodisme

Facettes du méthodisme

On ne connait plus guère les méthodistes français, protestants évangéliques d’origine britannique et wesleyenne.

Un contenu proposé par Éditions Ampelos
Martin Luther : puiser aux sources du protestantisme

Martin Luther : puiser aux sources du protestantisme

Marc Frédéric Muller retrace le cheminement de Luther non en historien mais en théologien luthérien contemporain.

Un contenu proposé par Blog de la librairie 7ici

Recevez chaque mardi et vendredi la newsletter de Regards protestants ! S'inscrire