Télé - Afghanistan - Talibans - femmes
Droits des femmes

Afghanistan : les femmes bannies des écrans télé

Invoquant de nouvelles “directives religieuses”, les talibans demandent aux chaînes locales de télévisions de ne plus diffuser de séries ou de films avec des femmes.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 23 novembre 2021

Auteur : Camille Verdi

À la base du régime talibans, l’application stricte de la loi coranique fait reculer les droits des femmes. Dimanche 21 novembre, le ministère taliban de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice a partagé son souhait de ne plus voir de femmes dans les films et séries diffusés sur le petit écran, rapporte Elle. Au nom de nouvelles “directives religieuses”, les chaînes locales de télévision ne doivent plus diffuser de production montrant des femmes. “Les télévisions doivent éviter de montrer des feuilletons et séries à l’eau de rose dans lesquels des femmes ont joué”, précise un document du ministère envoyé aux médias.

Le texte évoque aussi le sort des femmes journalistes, contraintes de porter “le voile islamique” à l’écran et en toute circonstance. Autre précision de taille en matière de régulation des programmes, les télévisions afghanes devront également éviter les programmes “opposés aux valeurs islamiques et afghanes” et proscrire ceux qui blasphèment la religion. Il ne sera donc plus possible de monter “le prophète et ses compagnons”, détaille l’hebdomadaire.

La crainte du retour des sanctions

Entre 1996 et 2001, alors que les talibans avaient déjà pris le pouvoir, le ministère de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice avait, notamment, interdit la télévision, le cinéma. D’autres loisirs jugés immoraux avaient connu le même sort. Quid des contrevenants ? Un détenteur de magnétoscope était généralement fouetté en public, afin de décourager les autres Afghans de conserver un tel équipement.

Aussi, ces derniers craignent le rétablissement des sanctions. “La prochaine génération n’aura rien, nos accomplissements des vingt dernières années sont réduits à néant. Les talibans sont les talibans. Ils n’ont pas changé”, constatait avec amertume une présentatrice phare de la télévision publique après son éviction, cet été, au profit d’un présentateur taliban. 

Dans la même rubrique...

A Beyrouth, des réfugiés dont nul ne veut

Au Liban, les réfugiés venus d’Irak et surtout de Syrie voient leurs conditions de vie devenir dramatique. Le dispositif des « couloirs humanitaires » vient d'être renouvelé pour aider les plus vulnérables à être accueillis en France.

Un contenu proposé par Défap

Ouïghours : Twitter supprime près de 3500 comptes de propagande chinoise

Le réseau social supprime des milliers de comptes qui relayaient le discours officiel du Parti communiste chinois et désinformaient sur les Ouïghours, une minorité persécuté en Chine.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

De quoi ont parlé Jean Castex et le pape François ?

Rapport Sauvé, secret de la confession… Retour sur la visite du Premier ministre Jean Castex au Vatican.

Un contenu proposé par Réforme

COP26 : il est temps d’agir pour “sauver l’humanité”

La COP26 s’est ouverte à Glasgow, en Écosse. Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, a exhorté les dirigeants du monde entier à agir contre le réchauffement climatique, afin de “sauver l’humanité”.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi