Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale

Le 11 novembre 1918, Georges Clemenceau, alors chef du gouvernement français, présentait officiellement devant les députés le texte de l’armistice.

Un contenu proposé par Christ Seul

Publié le 11 novembre 2018

Lire directement l’article sur Christ Seul

Les sonneries des cloches de toutes les églises de Paris annoncent la capitulation allemande. L’Alsace et la Lorraine, annexées par les Allemands dès 1870, reviennent à la France. En ce 11 novembre 1918, la France compte approximativement 1 322 000 Français morts ou disparus et au moins 4 266 000 blessés graves dans la guerre de 14-18. L’historien et académicien Max Gallo écrit dans son livre (p. 32), 1918 : la terrible victoire : « En France pas un village, pas un quartier des villes de la République, où l’on ne croise femmes, enfants, vieux hommes en deuil, brassard funèbre au bras, voile noir cachant les visages ravagés des épouses, des sœurs, des mères. Et l’on ne remarque même plus les mutilés tant ils sont nombreux. » à ces mutilés de guerre appartiennent ceux que l’historienne Sophie Laporte décrit, dans un ouvrage au titre évocateur, Les gueules cassées.

La haine et le sentiment de vengeance ont dominé cette fin de la guerre la plus meurtrière de l’histoire d’Europe jusqu’alors. […]

Lire la suite sur Christ Seul

Sur le même thème

1914-1918 : des soldats venus d’au-delà des mers

1914-1918 : des soldats venus d’au-delà des mers

Jean-François Faba nous présente la conférence qu’il donne le 19 mai.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris
Première Guerre mondiale : les protestants français à la découverte de l’Amérique

Première Guerre mondiale : les protestants français à la découverte de l’Amérique

À l’occasion de l’entrée en guerre des États-Unis, les protestants français se sont enthousiasmés pour ce grand pays démocratique dont le président était un calviniste fervent.

Un contenu proposé par
Les protestants et la première guerre mondiale

Les protestants et la première guerre mondiale

L’« Union sacrée » réunit toutes les familles protestantes : l’Allemagne était la coupable et la guerre devait être courte.

Un contenu proposé par Musée protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christ Seul

Christ Seul est le mensuel des Églises évangéliques mennonites de France, issues de la Réforme radicale du 16e siècle. Les Églises mennonites appartiennent à la famille des Églises protestantes. Elles sont apparues en même temps que la Réforme de Luther, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Alsace et en Suisse, au début du 16e siècle.

Derniers contenus du partenaire

Abonnez-vous à un média protestant !