JO
Droits de l'homme

Chine : pas de boycott diplomatique des JO de Pékin pour la France

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver débutent vendredi 4 février à Pékin, plusieurs pays ont annoncé le boycott diplomatique de l’événement. Pas la France.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 2 février 2022

Auteur : Camille Verdi

Initiée par Place Publique et soutenue par des associations ouïghoures, tibétaines et hongkongaises, une manifestation contre la participation officielle de la France aux JO de Pékin (4-20 février) s’est tenue, samedi 29 janvier, à Paris. Comme le rappelle RFI, le 20 janvier, l’Assemblée nationale a reconnu le caractère “génocidaire” des violences commises à l’encontre des Ouïghours. Et le 28 janvier, Christiane Taubira et Yannick Jadot ont demandé au président Emmanuel Macron de se joindre au boycott diplomatique de l’événement – les États-Unis, le Canada, l’Australie et le Royaume-Uni, notamment, ont fait part de leur intention de ne pas envoyer de délégation officielle à Pékin.

Sur l’esplanade des Invalides, dans la capitale parisienne, environ 200 manifestants se sont déplacés pour tenter de mettre la pression sur les autorités françaises. “On parle de génocide, on parle de trois millions de personnes qui sont enfermées dans des camps, torturées, stérilisées. L’État français, il y a quelques jours, a avoué qu’il se passait quelque chose, mais il ne fait rien”, déplore un jeune étudiant au micro de RFI. 

La France sera représentée

Figure de la cause ouïghoure en France, le député européen Raphael Glucksmann estime qu’il est “inconcevable, pour nous, que la France envoie des représentants officiels assister aux Jeux olympiques de Pékin. Aucun représentant d’une nation démocratique ne doit venir cautionner l’opération de propagande du régime chinois.”

Quelques semaines plus tôt, le chef de l’État, Emmanuel Macron, avait indiqué que le boycott diplomatique n’aurait été qu’une mesure “symbolique” sans efficacité. D’après Libération, la ministre des Sports ira à Pékin, malgré tous ces appels au boycott. Le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, a assuré sur RTL que le gouvernement français sera représenté : “Il y aura une présence de la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, sans doute pas à la cérémonie d’ouverture, mais pour soutenir nos athlètes à un moment pendant ces JO”.

Dans la même rubrique...

Sur le toit de l’Afrique pour une bonne cause

Vingt-deux participants au Muskathlon ont atteint le sommet du Kilimandjaro le 27 février. Un soutien record, pour une équipe soudée.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Résistance spirituelle à la guerre en Ukraine

La guerre que la Russie mène en Ukraine se nourrit d’une idéologie religieuse qui lie le Kremlin et le Patriarcat orthodoxe de Moscou. Des centaines de théologiens orthodoxes dénoncent cette approche politique et le font savoir.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Syrie : une nouvelle loi restreint la liberté d’expression

Les Syriens qui publient des informations jugées préjudiciables au gouvernement de Bachar Al-Assad seront emprisonnés pour au moins six mois.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Comment faire face à la guerre dans la foi ?

Pour Luther comme pour Dietrich Bonhoeffer, il n’y a pas d’attitude idéale et unique face à la violence et à la guerre. Il s’agit avant tout de rechercher à limiter la violence dans le contexte où elle se déploie. Et à rechercher le moindre mal, sans espérer le supprimer.

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bannière podcast