Une famille irakienne s’intègre progressivement en France

Une famille irakienne s’intègre progressivement en France

Un collectif issu des Églises catholique, protestante, adventiste et mennonite accompagne des réfugiés irakiens accueillis à Bellegarde-sur-Valserine en septembre dernier.

Un contenu proposé par Christ Seul

Publié le 21 juin 2016

Auteur : Daniel Goldschmidt

Lire directement l’article sur Christ Seul

En ce début septembre 2015, le corps inanimé du petit Aylan échoué sur une plage de Turquie secoue la bonne conscience européenne. Mon portable ne cesse de sonner avec au bout du fil plusieurs médias régionaux, nationaux, puis internationaux qui demandent à nous rencontrer. Nous, c’est un collectif d’une vingtaine de membres des trois communautés chrétiennes de la petite ville où nous habitons. émus par la situation provoquée par l’avance de Daesh à la fin 2014, les participants de l’étude biblique œcuménique locale se décident finalement à accueillir une famille de réfugiés d’Irak. Après un processus de neuf mois d’attente, la famille Mikho, riche de ses deux grand-mères, deux parents et trois garçons, est annoncée en gare TGV le samedi 5 septembre au soir. Nous n’avons pas fait grande publicité, juste reçu deux journalistes, ce qui nous a valu des articles dans la presse locale.

Sur la voie de l’intégration

Mais les médias ont hâte de montrer une histoire plus positive que celle du repli sur ses avantages d’une Europe frileuse. Le soir même, photographe et journaliste couvrent l’arrivée de la famille et les émotions fusent. Les photos de la rencontre au Centre Mennonite de Bellegarde connaissent une diffusion mondiale grâce à Internet. Les jours et semaines suivants, le défilé des médias se poursuit et l’écho donné à notre modeste accueil se révèle disproportionné. Cela nous vaut néanmoins une attention particulière des services administratifs : un mois après son arrivée, la famille perçoit un revenu minimum et les allocations logement permettent de défrayer le logeur. Neuf mois après, la famille s’intègre bien ; les traducteurs arabe-français ne sont plus nécessaires ; le mari et l’épouse commencent à occuper un emploi ; les communautés chrétiennes sont pour eux une nouvelle famille qui soulage l’arrachement à leur patrie séculaire. […]

Lire la suite sur Christ Seul

Dans la même rubrique...

Station spatiale internationale : Thomas Pesquet décolle aujourd’hui

SpaceX envoie ce vendredi quatre astronautes, dont le Français Thomas Pesquet, vers la Station spatiale internationale (ISS), troisième mission de ce type du groupe privé depuis que les États-Unis ont repris les vols habités vers l’espace.

Un contenu proposé par Réforme

En lutte pour l’autonomie alimentaire à Bangui

Pionnier de la théologie écologique, Rodolphe Gozegba est rentré dans son pays, la Centrafrique, en décembre 2020. Entretien.

Un contenu proposé par Vivre et espérer

Syrie : la famille Assad, 50 ans de pouvoir

La Syrie, où Bachar al-Assad devrait remporter un 4e mandat lors de la présidentielle ce mercredi, est gouvernée d’une main de fer depuis cinq décennies par la dynastie des Assad, père et fils.

Un contenu proposé par Réforme

En Suisse, les évangéliques s’opposent au « mariage pour tous »

Un référendum a été déposé le 12 avril dernier pour contrer une loi fédérale ouvrant le mariage civil aux couples de même sexe.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christ Seul

Christ Seul est le mensuel des Églises évangéliques mennonites de France, issues de la Réforme radicale du 16e siècle. Les Églises mennonites appartiennent à la famille des Églises protestantes. Elles sont apparues en même temps que la Réforme de Luther, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Alsace et en Suisse, au début du 16e siècle.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast