terreur

Les dragonnades (1681-1685)

La première dragonnade en Poitou (1681)

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 30 juillet 2021

Lire directement l’article sur Musée protestant

En 1681, la première dragonnade est expérimentée en Poitou à l’initiative de l’intendant René de Marillac (intendant du Poitou de 1677 à janvier 1682), encouragé sans doute par Louvois.

Louvois lui ayant envoyé un régiment de cavalerie pour ses quartiers d’hiver, Marillac les loge principalement chez les réformés en leur permettant de piller et de ruiner leurs hôtes. Les dragons se font nourrir et payer. Quand l’argent est épuisé, les dragons vendent les meubles ou les mettent en morceaux. Si l’hôte protestant s’obstine à ne pas se convertir, il est maltraité […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

ASMR, la drôle de méthode qui détend

D’où vient cet engouement pour ces vidéos bizarres, qui enchaînent à l’infini chuchotements, tapotements et autres bruissements ? Explorons un peu de l’univers de détente sonore de l’ASMR.

Un contenu proposé par Inspirations

101 questions pour animer et approfondir les discussions en couple

Votre conjoint est unique, tout comme ses pensées, ses sentiments et son vécu. La communication est l’une des clés pour mieux vous connaître et vous aimer davantage.

Un contenu proposé par Éditions Farel

Jean-Paul Belmondo, une grande figure du cinéma français

Le héros d’À bout de souffle, de Pierrot le Fou et de L’As des as, un des acteurs les plus populaires du cinéma français, est décédé lundi 6 septembre à l’âge de 88 ans.

Un contenu proposé par Info Chrétienne

Kä Mana (1956-2021) et la théologie de la reconstruction

Pour de nombreux chrétiens francophones, le théologien luthérien africain Kä Mana était un "maître". Pour ne pas dire un géant. Il s'en est allé il y a quelques jours, emporté par l'épidémie de Covid19.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants