La question est délicate et source de malentendus, car les protestants l’abordent par le biais de la théologie, et les catholiques de la spiritualité. Les protestants pensent à la place de Marie dans l’intelligence de la foi quand les catholiques prient avec Marie.