Espoirs

Comment pourrait évoluer l’épidémie de Covid cet été ? 

C’est la question qui taraude les Français, qui après une année confinée, souhaitent profiter du soleil et retrouver une part de liberté.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Publié le 25 mai 2021

Le lundi 24 mai, l’Institut Pasteur a dévoilé plusieurs projections porteuses d’espoir. Si les Français ne se relâchent pas dans les prochaines semaines, les vacances estivales pourraient être belles.« Si l’on réussit à maintenir le rythme actuel de décrue des infections et hospitalisations jusqu’au 9 juin tout en maintenant ou augmentant le rythme de vaccination, on ne s’attend pas à observer cet été de reprise importante de l’épidémie liée au variant B.1.1.7 (« britannique ») sous les conditions de contrôle qui avaient été mises en œuvre durant l’été 2020 », estiment les chercheurs de l’Institut. Les chiffres actuels sont bons, en effet. le nombre d’hospitalisations quotidiennes est passé de près de 2000 à 700 en l’espace d’un mois. Le taux d’incidence a également chuté de plus de 350 à 130. En parallèle, la campagne de vaccination se poursuit. Selon les dernières données du site CovidTracker datant du 23 mai, 23 094 566 personnes en France ont reçu au moins une dose de vaccin et 10 604 616 personnes ont reçu l’ensemble des doses.

Des cas qui déclinent 

« On est vraiment content de voir ce nombre de cas décliner aussi rapidement », a réagi sur Europe 1 Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut pasteur. « Et plus on arrivera à faire baisser ce nombre de cas jusqu’à la mi-juin, le mieux positionné on sera pour passer un été tranquille. » De plus, les Européens devraient pouvoir voyager cet été avec le passeport sanitaire européen et sans avoir à subir de quarantaine. Egalement appelé sanitaire européen et touristique, il pourra être utilisé en version numérique comme au format papier pour les voyages à l’étranger depuis et vers la France. Lors de son dernier avis, le 6 mai, le conseil scientifique a néanmoins appelé à la prudence de tous et mis en garde l’exécutif. Afin d’envisager plus sereinement le début de l’été, « nos concitoyens doivent avoir conscience des enjeux soulevés par la réouverture » et de l’importance de leur adhésion individuelle aux mesures de protection, martèle le conseil scientifique.

Vous pourriez aimer aussi

Conflit israélo-palestinien : comment expliquer le regain de violence ?

On n’avait pas vu une telle flambée de violence depuis 20 ans. Le bilan s’élève déjà à des centaines de morts.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Comment l’Inde est-elle tombée en plein cauchemar ?

Le second pays le plus peuplé du monde a enregistré près de 350 000 nouveaux cas en une seule journée. Le système hospitalier est déjà saturé.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Brésil, les raisons de la catastrophe humanitaire

« L’absence de volonté politique pour agir de manière adaptée face à cette pandémie est responsable de la mort de milliers de Brésiliens », a affirmé l’ONG Médecins sans frontières.

Un contenu proposé par Une plume et des gens