Et ailleurs ?

Covid-19 à l’école : quel protocole chez nos voisins européens ?

Alors que le protocole sanitaire dans les établissements scolaires pour faire face à Omicron fait débat en France, tour d’horizon des règles appliquées dans d’autres pays européens.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Publié le 10 janvier 2022

Pour cette première rentrée scolaire de 2022, Jean-Michel Blanquer était attendu au tournant. Les cas de Covid-19 se multipliant, le retour en classe faisait frémir certains. Le ministère de l’éducation nationale a déjà rétropédalé et allégé le protocole en place. L’objectif visé des nouvelles règles ? Ne plus fermer autant que possible les écoles mais multiplier les tests. Dans un premier temps, il avait été décidé de soumettre les élèves à trois tests en quatre jours s’il y a un positif dans la classe. Résultat : les pharmacies ont vu défiler des parents et des enfants toute la semaine.

« Depuis le 7 janvier 2022, le protocole sanitaire à l’école est modifié. Si un nouveau cas positif apparaît dans une classe dans un délai inférieur à 7 jours, les élèves ne sont pas obligés de recommencer le parcours des trois tests (1er test PCR ou antigénique, autotest à J2 et autotest à J4). Ce parcours est valable pour la semaine », informe le gouvernement via le site Service public.

En Allemagne comme en Autriche, la pratique du test systématique est devenue pratique courante. En octobre 2020, le gouvernement allemand a investi près de 538 millions d’euros dans l’amélioration des systèmes de ventilation des bâtiments publics, y compris les écoles. En Allemagne, ce sont les régions, en charge de la compétence scolaire, qui gère la crise sanitaire. A Berlin par exemple, ce sont les crèches et les maternelles qui fournissent aux parents des tests antigéniques avec prélèvement nasal, à pratiquer sur leur enfant à partir de 1 an, deux à trois fois par semaine. En Autriche, l’ensemble des enfants scolarisés sont testés deux ou trois fois par semaine à leur arrivée à l’école.

En Italie, où la campagne de vaccination pour les enfants de 5-11 ans vient de commencer, des cours à distance sont proposés notamment pour les élèves non vaccinés. Pour l’heure, le pays applique la règle de la fermeture de classe pour 14 jours dès le premier cas positif. Le système du double test dans les classes, à 0 et à 5 jours a été testé, avant d’être supprimé. Côté belge, le 6 décembre, le port du masque est devenu obligatoire dans les écoles à partir de six ans. Pour faire face à la hausse des contaminations, les vacances de Noël ont été anticipées d’une semaine. Selon le site de la fédération Wallonie-Bruxelles, les fenêtres sont ouvertes avant les cours, aux intercours, pauses et après les cours. Dans cette région, une classe a l’obligation de fermer dès que deux élèves sont déclarés positifs sur une période de sept jours.

En France, débordés par le nouveau protocole sanitaire mis en place dès l’école primaire, les syndicats d’enseignants lancent un appel à la grève pour le jeudi 13 janvier.

Vous pourriez aimer aussi

5 événements chrétiens à ne pas rater en 2022

Cette nouvelle année s’annonce riche en actualités. Voici déjà quelques dates à retenir.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

5 bonnes nouvelles de 2021 que l’on a pu oublier

Alors que nous entrons dans l’année 2022, ternie déjà par le Covid-19, rétrospective positive de l’année écoulée.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

La vaccination, l’autre grande fracture Nord/Sud

Dans les pays à faible revenu, seulement 7,5 % de la population a reçu au moins une dose d’un vaccin contre le Covid-19.

Un contenu proposé par Une plume et des gens