Nos données

Des utilisateurs quittent WhatsApp, pourquoi ?

L’application mobile de messagerie WhatsApp a fait évoluer ses conditions d’utilisation et cela suscite des inquiétudes.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Publié le 12 janvier 2021

C’est l’un de mes frères aînés qui m’a donné l’idée de cet article en suscitant ma curiosité. Consultant en informatique, il est très au fait de l’actualité numérique. Début janvier, il a quitté WhatsApp en pointant du doigt sur un groupe familial les nouvelles conditions d’utilisation. Que s’est-il passé sur la plateforme utilisée par plus de deux milliards de personnes en 2020 ?
Pour rappel, la société WhatsApp inc. a été lancée en 2009 par Jan Koum et Brian Acton, deux anciens salariés de la société américaine Yahoo!. Les deux cofondateurs ont un parcours atypique. En 2014, un article du Figaro dressant leurs portraits, relate que Jan Koum, qui a grandi près de Kiev, en Ukraine, rattaché alors à l’URSS, a eu l’idée de ce service de messagerie en se souvenant de ses parents qui évitaient les conversations téléphoniques qu’ils savaient surveillées par les autorités soviétiques. Il réfléchit ainsi à une application qui ne demanderait, pour s’inscrire, qu’un numéro de téléphone, sans profil pouvant être revendu, et ne stockant pas les messages envoyés. Le 19 février 2014 , Facebook a annoncé avoir fait l’acquisition de WhatsApp pour un montant de seize milliards de dollars.

La semaine dernière, l’application de messagerie instantanée a mis en place de nouvelles conditions d’utilisation pour obliger ses usagers à accepter le transfert d’un plus grand nombre de leurs données à Facebook à compter du 8 février. Pour l’heure, au sein de l’Union européenne, les modifications semblent plus légères. Contacté par Le Monde, Facebook a souligné que WhatsApp « offrira aux entreprises l’option d’utiliser les infrastructures d’hébergement sécurisées de Facebook pour héberger leurs conversations WhatsApp si elles ne souhaitent pas stocker elles-mêmes leurs messages ». De plus, les utilisateurs « seront notifiés dans la conversation » si une entreprise avec laquelle ils s’entretiennent a décidé d’utiliser ces services d’hébergement de Facebook.
Inquiets, de nombreux utilisateurs ont migré ces derniers jours vers la messagerie cryptée américaine Signal, qui garantit des communications simples et sécurisées au quotidien.

Vous pourriez aimer aussi

Variants du coronavirus, que comprendre ?

A travers le monde, deux variants du coronavirus se propagent en ce mois de janvier. A-t-on des raisons de s’inquiéter ?

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Pourquoi la campagne de vaccination est-elle si lente ?

Avec 516 personnes vaccinées au 1er janvier, la France est très en retard par rapport aux autres pays.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Covid : quel impact économique sur les secteurs culturels ?

Le 15 décembre à 20h, un couvre-feu remplacera le confinement. Mais les cinémas, théâtres et musées resteront fermés au moins trois semaines supplémentaires.

Un contenu proposé par Une plume et des gens