analyse

Jésus, le premier hussard de la République

Voici plusieurs semaines qu’un enseignant a perdu la vie parce qu’il défendait les valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 1 décembre 2020

Auteur : Jean-Pierre Capmeil

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

Tout en se le rappelant pour ne pas oublier, il vaut la peine de se pencher sur l’exemple de celui qui fonde notre foi et était, lui-même, un grand enseignant. Jésus était un grand enseignant utilisant des images pour éveiller les consciences, un enseignant qui n’hésitait pas utiliser des images destinées à provoquer la réflexion et à éveiller la conscience de ses auditoires voire à choquer les convictions toutes faites, à bousculer les situations installées. Alors que notre époque est celle de la couardise, de la bien pensance castratrice où beaucoup de responsables marchent sur des œufs et ne veulent surtout pas faire de vagues, lui n’hésitait pas à marcher sur l’eau et à faire des vagues pour bousculer les immobilismes. Il poursuivait son chemin avec courage et une haute idée de sa mission. D’une certaine manière, c’était le premier hussard de la République. En effet, ses actes et ses paroles étaient un enseignement pratique de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, au service d’une idée supérieure de l’homme et d’un projet d’émancipation.

La liberté s’incarnait dans tout sa vie et son message voulait faire sortir l’homme de l’emprisonnement d’une pensée trop souvent organisée par l’obscurantisme religieux. Sa liberté de comportement était une provocation pour les autorités en place. Son message s’adressant à tous, constituait un appel à […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Vous pourriez aimer aussi

Comment réagir après l’assassinat de Samuel Paty ?

Le psychologue Hubert Auque met en garde contre l’attitude belliqueuse qui vise à publier des caricatures en réponse à l’infâme attentat et invite à l’apaisement.

Un contenu proposé par Réforme
La noblesse d’un métier mal considéré

La noblesse d’un métier mal considéré

La dépréciation du métier d'enseignant est un signal assez inquiétant sur l'état de notre société. La réaction du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis
Réaction de la Fédération protestante suite à l'assassinat de Samuel Paty

Assassinat de Samuel Paty : la liberté d’expression attaquée

L'indignation de la Fédération protestante de France suite à l’attentat perpétré contre le professeur d’histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine.

Un contenu proposé par Fil Actu – FPF

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants