La banalité du mal

La banalité du mal

« Les terroristes, les assassins de masse, les auteurs de carnages sont souvent des gens ordinaires, souvent des médiocres. » Le billet d'André Gounelle suite à l'attentat de Nice.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 18 juillet 2016

Auteur : André Gounelle

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

Quand Hannah Arendt, à propos du tortionnaire nazi Eichmann, a parlé de la « banalité du mal » elle a fait scandale. N’avait-elle pas pourtant raison ? Les terroristes, les assassins de masse, les auteurs de carnages sont souvent des gens ordinaires, souvent des médiocres. Nous préférerions, ce serait plus rassurant, qu’ils soient des monstres à l’anomalie manifeste. En fait, ils ressemblent à tout le monde ; en apparence et à bien des égards, ils sont comme nous.

Du coup, ils ne nous renvoient pas seulement à une sauvagerie qui nous serait extérieure, étrangère et lointaine, mais aussi à celle, moins visible et plus « soft », qui sommeille en chacun de nous. La méchanceté, la volonté de s’affirmer en écrasant les autres, la tendance à malmener ceux qui nous entourent ou qui nous croisent, la propension à faire souffrir nos proches, nos voisins, nos subordonnés nous habitent tous plus ou moins et nous ne nous en apercevons même pas. […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Dans la même rubrique...

Femmes au foyer ! Pour leur bonheur ou leur malheur ?

L’injonction au bonheur, c’est aussi l’injonction à bâtir sa vie selon certains critères qui, d’après les bien-pensants qui nous entourent, devraient nous rendre heureuse à tous les coups.

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

Histoire des blancs

La mort de l’Américain George Floyd et l’indignation qu’elle a suscitée dans le monde ont rendu plus visible le courant d’opinion qui repense le racisme et qui, pour cela, utilise son propre vocabulaire. Un livre de l'historienne afro-américaine, Nell Irvin Painter.

Un contenu proposé par LibreSens

Un accueil possible au-delà de 30 personnes ?

C'est en tout cas l'avis du juge des référés-liberté qui a rendu public dimanche 29 novembre sa décision de rejeter la jauge de 30 personnes prévue par le gouvernement.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Avec la pandémie, la fin d’un monde « sans limite » ?

Quelques réflexions sur le déconfinement… Et sur monde "sans limite" ou presque au sein duquel nous avons grandi.

Un contenu proposé par Point-Théo

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram