Politique

Laïcité, religions… Quel est le programme de Jean-Luc Mélenchon ?

Le 20 mars, à Paris, devant des dizaines de milliers de personnes, le candidat insoumis a appelé les électeurs de gauche à faire preuve de responsabilité afin de l’aider à accéder au second tour.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Publié le 22 mars 2022

Le candidat insoumis Jean-Luc Mélenchon continue sa percée dans les sondages. Il se place nettement devant Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Fabien Roussel. Jean-Luc Mélenchon pourrait être le troisième homme, après Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Jean-Luc Mélenchon n’est pas nouveau dans le paysage politique français. Son verbe haut est connu de tous.

En 2022, le programme de Jean-Luc Mélenchon affiche la volonté d’abroger la loi contre le séparatisme. Le candidat insoumis s’est battue sur les bancs de l’Assemblée nationale contre cette loi qu’il jugeait inutile, voir dangereuse.
Selon le site The Conversation, Jean-Luc Mélenchon a réaffirmé lors des débats parlementaires sa conception de la laïcité « qui ne doit pas être un « athéisme d’État » imposé par la contrainte, mais une séparation stricte où L’État, « indifférent » à la religion, garantit à chacun une liberté absolue de conscience ».

La laïcité a selon lui apporté une contribution historique essentielle à la sortie des guerres de religion en France et son enjeu principal est aujourd’hui encore de garantir « l’unité du pays ».
En février 2022, un groupe de 565 militants laïques, parmi lesquels Jean-Marc Schiappa a appelé à voter Jean-Luc Mélenchon. « Emmanuel Macron a saccagé au-delà de tout ce qui était possible une place forte de la République depuis 1905, la laïcité », écrivent-ils.

Par ailleurs, lors de cette nouvelle campagne, Jean-Luc Mélenchon souhaite :

  • Abroger le concordat d’Alsace-Moselle et les divers statuts spécifiques en vigueur dans les Outre-mer
  • Interdire aux élus locaux, parlementaires, ministres et préfets d’assister à des cérémonies religieuses au titre de leurs fonctions ou de recevoir des titres religieux, refuser l’attribution du titre de chanoine de Latran au président de la République
  • Combattre tous les communautarismes et l’usage politique des religions
  • Refuser les financements publics pour la construction d’édifices religieux, d’activités cultuelles et d’établissements confessionnels
  • Garantir la présence d’une école publique laïque dans chaque commune du pays

Selon des récentes estimations, le candidat de La France insoumise (LFI) coiffe désormais Valérie Pécresse (11 %) et Éric Zemmour (12 %) avec 13 % des intentions de vote.

Vous pourriez aimer aussi

En France, les chrétiens de droite ne font pas une « droite chrétienne »

Existe-t-il en France, comme aux États-Unis, une droite chrétienne ? Et pourrait-elle influencer les prochaines élections ?

Un contenu proposé par Réformés

A qui profite le vote des protestants ?

Les électeurs protestants français ont contribué à porter Emmanuel Macron à la présidence de la République. Pour le sociologue Claude Dargent, leur vote a évolué aux cours des dernières élections présidentielles : il penche désormais un peu plus à droite.

Un contenu proposé par Réformés

Comprendre le premier tour de la présidentielle

L’historien Nicolas Roussellier livre son analyse du premier tour de l’élection présidentielle, qui a vu l’éclatement des traditionnels partis de gouvernement, l’ancrage du Front national et la percée d’Emmanuel Macron. Entretien.

Un contenu proposé par Réforme