Technologie

Le « métavers », l’avenir de Facebook ?

D’ici cinq ans, Facebook embauchera 10 000 personnes au sein de l’Union européenne (UE) pour travailler sur le « métavers ».

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Publié le 19 octobre 2021

Le monde change, les réseaux sociaux aussi. Dans quelques années, on n’associera plus seulement Facebook à un réseau social dont l’utilité première est de partager du contenu à ses proches. Le réseau social de Mark Zuckerberg, employant aujourd’hui 63 000 personnes, est en train de développer actuellement un monde virtuel parallèle accessible via Internet nommé métavers, contraction de « méta » et « univers » (metaverse en anglais).

Si loin, si proche

Pour l’heure, on ne sait pas encore exactement à quoi va ressembler le métaverse de Facebook. L’entreprise estime que le développement d’un tel projet n’aboutira que dans 10 à 15 ans. Facebook décrit son métavers comme un ensemble « d’espaces virtuels où vous pouvez créer et explorer, avec d’autres personnes, qui ne sont pas dans le même espace physique que vous ». Passer du temps avec des amis habitant à des milliers de kilomètres, travailler, aller en boite de nuit depuis son canapé, jouer, apprendre, faire du shopping, créer, innover…

« La qualité essentielle du métavers sera la présence – le sentiment de vraiment être là avec les gens », a déclaré Mark Zuckerberg, en juillet, sur son profil Facebook. Il ne s’agit pas simplement de créer « une nouvelle expérience formidable », mais aussi « une vague économique qui pourrait générer des opportunités pour les gens dans le monde entier », a-t-il expliqué dans une interview vidéo lors du salon Vivatech, en juin.

Facebook prévoit d’embaucher 10 000 personnes d’ici à cinq ans dans l’Union européenne (UE) pour travailler sur le « métavers ». « Cet investissement est un vote de confiance dans la force de l’industrie technologique européenne et le potentiel des talents technologiques européens », ont déclaré, lundi 18 octobre, dans un article de blog le Britannique Nick Clegg et l’Espagnol Javier Olivan, deux des plus hauts responsables du groupe. Cette annonce intervient alors que l’entreprise américaine est vivement critiquée pour ignorer les impacts sociaux négatifs de son réseau social. Il ne s’agit pas de la seule entreprise à travailler sur projet de Métavers. Epic Games, l’entreprise derrière le jeu Fortnite, est également sur le coup tout comme Decentraland, une plate-forme en ligne.

Vous pourriez aimer aussi

Expos, concerts, CD… en 2021, on rend hommage à Brassens

L’auteur-compositeur populaire est né le 22 octobre 1921, à Sète, dans l’Hérault. Un artiste exceptionnel qui s'est aussi interrogé sur l'existence de Dieu.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

L’efficacité de la vaccination confirmée par deux rapports

« Les personnes vaccinées de 50 ans et plus ont neuf fois moins de risque d’être hospitalisées ou de mourir du Covid-19 que les non-vaccinées », résument les auteurs de deux rapports scientifiques publiés lundi 11 octobre.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Quatre bons podcasts pour des dimanches d’automne

Alors que le froid se réinstalle, quelques idées de podcasts à écouter au chaud pour le plaisir des oreilles mais aussi de la tête.

Un contenu proposé par Une plume et des gens