bio

Manger bio : est-ce suffisant pour réduire son empreinte écologique ?

Depuis plusieurs années, la consommation de produits biologiques connaît une forte croissance en France. Ce changement des habitudes alimentaires a des conséquences directes sur l’environnement.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Publié le 1 avril 2021

Auteur : Anne Mellier

En 2019, une étude française* menée sur 30 000 consommateurs révèle un réel impact positif de l’alimentation biologique sur l’environnement. Les consommateurs qui se nourrissent de 70 % de produits bio auraient besoin de 23% de surfaces agricoles de moins que les consommateurs de produits issus de l’agriculture conventionnelle qui, eux, s’alimentent de moins de 1% de produits bio.

La quantité d’énergies directes ou indirectes nécessaires à la production agricole est aussi en faveur du bio puisqu’elle se chiffre à 7 200 mégajoules par an pour un consommateur conventionnel contre 5 400 mégajoules pour un consommateur bio. Soit un quart de moins. L’émission de gaz à effet de serre au niveau agricole est aussi plus importante du côté de l’alimentation conventionnelle – 37% de plus qu’une alimentation bio. Dans l’alimentation du consommateur bio se trouvent essentiellement des produits végétaux.

La moitié de l’apport en protéines de cette alimentation est végétale, contre un quart chez le consommateur conventionnel. Sachant que l’exploitation de produits végétaux occupe moins de 10% des surfaces agricoles – le reste étant réservé à l’élevage animal –l’alimentation bio aide à réduire l’empreinte écologique.

Or, selon l’étude, si notre régime actuel passait en tout bio, il nécessiterait 37% de surfaces agricoles en plus par rapport à la totalité de celles actuellement utilisées par le bio et le conventionnel, du fait des rendements moindres de l’agriculture biologique.

Par contre, l’émission des gaz à effet de serre n’augmenterait quasiment pas et la consommation d’énergie réduirait légèrement. Et ces données ne prennent pas en compte l’impact positif d’un moindre recours aux pesticides de synthèse sur la qualité de l’eau et des sols.

Dans la même rubrique...

La parole néolibérale détruit le « vivre ensemble »

Depuis la pandémie, ce système semble être «en crise» et de nombreux citoyens prennent conscience qu’un autre monde est possible.

Un contenu proposé par Forum protestant

Zemmour candidat, Jadot contraint de s’expliquer… Les 5 actus à retenir de la semaine

Vous n'avez pas eu le temps de tout lire, on vous résume les informations sur la campagne présidentielle de la semaine écoulée.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Qui tire les ficelles ?

Découvrez l'édito du numéro de janvier-février 2022 de Croire et Vivre, dont le dossier de Une est consacré au complotisme.

Un contenu proposé par Croire et vivre

Procès des attentats du 13-Novembre : Salah Abdeslam “apte” à assister aux audiences

Le principal accusé du procès avait été testé positif au Covid-19 le 27 décembre. Aujourd'hui, Salah Abdeslam est “apte” à assister à l'audience, qui peut ainsi reprendre.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Nouveau Messager

Magazine protestant régional pour les paroisses de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine. Diffusé à plus de 45 000 exemplaires, ce magazine de 32 pages paraît tous les deux mois. Il aborde sous la forme de dossiers, d’entretiens et de mises en lumière la vie de tous les jours, les questions et les réalités de la foi.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast Les dossiers thématiques de Regards protestants