La Fraternité d'abord ! Présidentielle 2022
Élections

Présidentielle 2022 : les dates à retenir

Les 10 et 24 avril 2022, les Français seront appelés aux urnes pour élire leur futur président de la République. Mais d’autres étapes clés auront lieu en amont du scrutin.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 14 décembre 2021

Auteur : Camille Verdi

Dans cinq mois, les Français éliront leur président de la République. Alors qu’Emmanuel Macron ne s’est toujours pas déclaré candidat à sa succession et que l’idée d’une Primaire populaire à gauche refait surface, certains sont déjà en campagne. Selon Le Monde, les dépenses concernant celle-ci sont prises en compte depuis le 1er juillet dernier. C’est la première étape clé de l’élection présidentielle. Chaque candidat doit, en effet, déclarer en préfecture le mandataire financier de son choix. Celui-ci a pour mission de collecter les fonds destinés au financement de la campagne. Ce mandataire n’est pas forcément une personne physique. Une association de financement électoral peut très bien jouer ce rôle en percevant et enregistrant les dons obtenus, les recettes, les apports personnels du candidat, les éventuelles contributions de partis politiques, etc. Le mandataire est aussi chargé de régler les dépenses et de déclarer les comptes de campagne du candidat qu’il représente.

Le 4 mars est une autre étape importante de la présidentielle 2022. Elle l’est d’ailleurs à double titre. Les candidats ont jusqu’à cette date pour obtenir le parrainage de 500 élus. Sans cela, il ne sera pas autorisé à prendre part à l’élection, rappelle le quotidien. Le Conseil constitutionnel publiera ces parrainages au moins deux fois par semaine durant la période de réception de ceux-ci. Il les publiera également en intégralité à la fin de la période de recueil, soit huit jours au moins avant le premier tour de l’élection. Pour les électeurs, cette date est la limite fixée pour s’inscrire sur les listes électorales. Les Français majeurs le jour du scrutin et disposant de leurs droits civiques et politiques peuvent faire la démarche jusqu’au sixième vendredi précédant le jour du scrutin. Autre impératif pour pouvoir voter : il faut habiter ou payer des impôts dans la commune où vous comptez voter. Quant aux Français de l’étranger, ils peuvent également élire le président de la République, à condition d’être inscrits soit sur la liste électorale d’une mairie soit sur une liste consulaire.

Des obligations

Une fois les parrainages validés par le Conseil constitutionnel (il en faut au moins 500 provenant d’au moins 30 départements), la liste des candidats sera publiée le 11 mars 2022. Préalablement, l’institution se sera également assurée qu’ils remplissent bien les conditions d’éligibilité et qu’ils sont en règle en ce qui concerne leurs obligations de déclaration. Leur patrimoine, leurs intérêts et activités, tout doit être transparent. Le candidat doit aussi s’engager à déposer, s’il est élu, une déclaration de patrimoine en fin de mandat.

Le 28 mars 2022, la campagne démarrera officiellement. Elle est suspendue entre la veille du premier tour et la publication officielle du nom des deux candidats qualifiés pour le second tour. De la même manière, elle prendra fin la veille du second tour.

Passation de pouvoir

Les électeurs seront appelés aux urnes le dimanche 10 avril 2022, exception faite de ceux qui votent en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à Saint-Pierre-et-Miquelon, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et en Polynésie française. Dans ces départements et collectivités d’outre-mer, le premier tour de la présidentielle 2022 aura lieu le samedi 9 avril, en raison du décalage horaire. Quant au second tour, il est programmé le dimanche 24 avril 2022, ou le samedi 23 avril.

La passation de pouvoir devra avoir eu lieu le 13 mai 2022 au plus tard. Cette date est en fait celle du dernier jour du mandat d’Emmanuel Macron, rappelle Le Monde. Et le 24 juin 2022, là encore au plus tard, les comptes de campagne clôturés devront être remis au Conseil constitutionnel. Il aura six mois pour vérifier leur validité et déterminer le montant à rembourser aux candidats. Ceux ayant obtenu plus de 5% des voix au premier tour peuvent compter sur 47,5%. Les autres ne touchent que 4,75% de ce plafond.

Dans la même rubrique...

Échec de la Macronie, percée du RN, la Nupes première force d’opposition… Les 5 infos marquantes des élections législatives

Vous n'avez pas eu le temps de tout lire, on vous résume ce qu’il s’est passé lors du second tour de ce scrutin, dimanche 19 juin.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

« Pour une société authentiquement humaine »

A la suite de l’élection présidentielle, les protestants évangéliques réaffirment leurs convictions et leur attente d’une société guidée par la sagesse et la recherche de la paix. Entretien avec Romain Choisnet, responsable de la communication du Conseil national des évangéliques de France (CNEF).

Un contenu proposé par Regards protestants Vidéo

Législatives 2022 : de l’espérance malgré les résultats ?

Les résultats de ces législatives risquent de provoquer une crise politique. Mais cet échec de la majorité présidentielle pourrait aussi être une chance pour le débat démocratique. Entretien avec François Ernenwein, éditorialiste.

Un contenu proposé par Regards protestants Vidéo

Non, la loi de 1905 n’est pas un divorce entre l’État et l’Église catholique

On dit à propos de la Loi de 1905 qu’elle a entériné le divorce entre l’État et l’Église catholique. Mais en fait c’est faux ! Explications de Jean Baubérot, historien et spécialiste de la laïcité.

Un contenu proposé par Campus protestant