Religion et torture

Religion et torture

« Peut-on désarmer la violence dans le cœur de l’homme ? » Tel sera l’objet du Colloque interreligieux qui va se tenir à Marseille sur ce thème, du 19 au 21 novembre prochain.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 9 novembre 2015

Auteur : Gabriel Nissim

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

Un scandale au sens habituel du mot. Un scandale, encore bien plus, au sens évangélique : un obstacle sur lequel butent avec raison tant de personnes pour accorder crédit à notre message.

Car comment se fait-il que les religions (leurs adhérents, leurs responsables, leurs institutions) soient si frileuses quand il s’agit de défendre et de promouvoir la dignité des personnes, les libertés et droits fondamentaux qui en découlent ? « Ne sont-ils pas des hommes ? », lançait déjà Antonio de Montesinos, à propos des Indiens qu’ils maltraitaient honteusement, aux colons espagnols du XVIe siècle en Amérique latine. Comment bien des « croyants » ont-ils pu dans le passé, peuvent-ils encore aujourd’hui ravaler au rang d’humains de seconde catégorie ceux qui ne se rangent pas à leur croyance ? Comment est-il concevable qu’on puisse torturer, tuer, crucifier, au nom de Dieu ?

Alors, modestement, et pour commencer, l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) voudrait inviter, inciter fortement les religions à se mobiliser pour l’abolition de la torture. Modestement, mais significativement, car cela nous concerne directement. Nous avons à dénoncer les actes qui nient l’humanité de nos frères, nous avons à tout faire pour essayer de convaincre leurs tortionnaires : c’est notre responsabilité en tant qu’hommes et que citoyens, face à la torture qui sévit aujourd’hui dans un pays sur deux ; notre responsabilité encore plus, pour ce qui nous concerne, en tant que croyants, quand on torture au nom de Dieu.

Nous avons donc entrepris de lancer un appel : « religion et torture » pour nous, croyants, qu’est-ce que cela dit ? Tel sera l’objet du Colloque interreligieux qui va se tenir à Marseille sur ce thème, du 19 au 21 novembre prochain. Il réunira des représentants des religions présentes en France – judaïsme, islam, christianisme, bouddhisme. Chacun apportera sa contribution. Nous essaierons alors, à partir de là, de proposer des actions autour desquelles nous mobiliser, chacun, et si par bonheur cela se révélait possible, ensemble. […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Dans la même rubrique...

Notre démocratie doit-elle être réformée ?

Dans l'émission Éclairages, un regard pluriel... et de bonne foi sur le grand débat national lancé par Emmanuel Macron.

Un contenu proposé par Radio Arc-en-Ciel

La non-violence, une solution efficace ?

Refuser la violence ne signifie pas nier le conflit, ou ne rien faire, mais proposer d’autres voies pour y répondre. Les explications de Jean-Marie Muller, philosophe et penseur de la non-violence.

Un contenu proposé par Campus protestant
Le procès du cardinal Barbarin et la culture du secret

Le procès du cardinal Barbarin et la culture du secret

Le 9 janvier, la procureure n’a pas requis de condamnation au procès du cardinal Philippe Barbarin et de cinq anciens membres du diocèse de Lyon.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants