Soumises mais pas bêtes !

Soumises mais pas bêtes !

Le féminisme est désormais devenu planétaire. Alors… tous et toutes féministes ? En réalité, le féminisme s’avère être pluriel. L'analyse d'une pasteure.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 20 mai 2019

Auteur : Romy Legrand

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

Il semblerait qu’avant « MeToo » et « Time Up », conduisant en France à l’essor du mouvement « Balance Ton Porc », le féminisme était jugé ringard ou associé dans les imaginaires à une Femen enragée. En 2017, le terme « féminisme » a été élu mot de l’année par un dictionnaire américain Merriam-Webster ; et sur le site, les recherches liées au sens de ce terme ont augmenté de 70 % au cours de l’an passé. Il est évident que l’après-Westein a remis en scène le principe égalitaire et a recréé une dynamique sans précédent ; les réseaux sociaux ayant permis une prise de parole inédite, partagée par le plus grand nombre. Le féminisme connaît donc sa quatrième vague et il est désormais devenu planétaire.

Alors… tous et toutes féministes ? En réalité, le féminisme s’avère être pluriel. Mais si être féministe signifie être une personne qui croit à l’égalité sociale, politique et économique des sexes, vu sous cet angle, il nous paraît difficile de ne pas s’identifier au féminisme, que l’on soit une femme ou bien un homme. Car qui peut vraiment, ici en France, se prononcer contre le principe même de l’égalité, celui-là même que prône notre devise nationale ? Et qui peut vraiment, en tant que chrétien, oublier que Jésus le Christ fut le premier à […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Sur le même thème

Pourquoi une théologie féministe ?

La théologie féministe est née à la fin du XIXe siècle. Les femmes protestantes ont grandement contribué à son élaboration, notamment outre-Atlantique mais pas seulement.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
Chez Ampelos, des livres pour de grandes femmes

Chez Ampelos, des livres pour de grandes femmes

A la rentrée, de nombreuses biographies de femmes protestantes ont été publiées. Eric Peyrard, fondateur de cette maison d'édition militante, nous explique ce choix.

Un contenu proposé par Éditions Ampelos

« #MeToo » La Bible est-elle coupable ?

La Bible est accusée aujourd’hui d’avoir installé et favorisé l’infériorité de la femme. L'historien Michael Langlois le conteste.

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire

Bel été avec les médias protestants !