Téléthon 2021
Solidarité

Téléthon 2021 : les promesses de dons atteignent 73,6 millions d’euros

En promettant de donner 73 622 019 euros, les Français ont été plus généreux que l’an dernier, à l’occasion du Téléthon.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 6 décembre 2021

Auteur : Camille Verdi

À l’occasion de la 35e édition du Téléthon, les Français ont promis de donner 73 622 019 euros entre le vendredi 3 et le dimanche 5 décembre. Un montant bien plus important que celui enregistré en 2020. Les promesses avaient alors atteint 58,3 millions et, finalement, quelque 77 millions levés, rappelle Le Monde. Si l’an dernier la manifestation s’était limitée à une retransmission sur les chaînes de France Télévisions et à l’organisation de défis en ligne, cette année, elle a pu renouer avec le terrain.

“Nous avons pu renouer avec la convivialité et l’esprit de fête sur le terrain, dans le respect des gestes barrières”, a souligné à l’Agence France-Presse (AFP), la présidente de l’Association française contre les myopathies (AFM)-Téléthon, Laurence Tiennot-Herment. Ainsi, près de 10 000 villes et villages avaient programmé des animations. Et comme à l’accoutumée, le rendez-vous parrainé par le rappeur Soprano a permis de mettre en lumière les bénévoles, les chercheurs et les familles mobilisés pour ce marathon caritatif.

Dix-sept médicaments homologués

Au fil des ans, la mobilisation a permis de faire progresser la thérapie génique, qui consiste à introduire du matériel génétique dans des cellules pour soigner une maladie. Par exemple, un traitement de l’amyotrophie spinale a été mis sur le marché, il y a deux ans. Auparavant, la maladie neuromusculaire condamnait auparavant les tout-petits à une mort précoce.

Au total, dix-sept médicaments de thérapie génique sont homologués. Parmi ceux-ci, cinq ont été directement soutenus par l’AFM-Téléthon. Onze autres ont profité de la thérapie génique développée pour les immunodéficiences génétiques sévères. Ces bonnes nouvelles ne marquent pas l’arrêt des efforts. Pour preuve : d’autres essais se multiplient et pourraient déboucher dans les années à venir sur de nouvelles thérapies. Par exemple, grâce au soutien de l’AFM-Téléthon, un premier essai français de thérapie cellulaire est en cours. Lancé fin 2019, il concerne des maladies rares de la vision.

Maladies rares et très répandues

En France, trois millions de personnes sont atteintes par des maladies rares, chiffre le quotidien. Mais, les innovations nées dans les laboratoires accompagnés par le Téléthon visent aussi à trouver des solutions thérapeutiques pour des maladies très répandues, comme les maladies neurodégénératives, les cancers… Même si, pour le moment, “les technologies existantes ne permettent pas de produire des médicaments de thérapie génique à grande échelle”, souligne Laurence Tiennot-Herment.

Dans la même rubrique...

La violence et le mensonge

Un éditorial du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Réforme

Zemmour candidat dans le Var, Castex s’en va, SMIC à 1500 euros … Les 5 infos marquantes de l’actualité politique

Vous n'avez pas eu le temps de tout lire, on vous résume l’actualité politique de la semaine écoulée.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Discriminations : la double peine des femmes d’origine asiatique

Confrontées à un manque de représentativité et à des stéréotypes ancrés, les asio-descendantes subissent en France un mélange de sexisme et de racisme, renforcé par la pandémie.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Remettre la performance et le mérite à leur place

Selon Pierre-Olivier Monteil, le travail doit être envisagé comme « une pédagogie de l’autonomie dans l’interdépendance et une pratique du rapport à l’altérité ».

Un contenu proposé par Forum protestant