ÉDITO RÉGIONAL

Sur le chemin de la vérité

Le billet d'Anne-Marie Feillens, présidente du conseil régional du Sud-Ouest.

Un contenu proposé par Ensemble - Sud-Ouest

Publié le 2 février 2022

Le mois de janvier est traditionnellement celui au cours duquel les célébrations d’unité sont les plus nombreuses. Cette année, du 9 au 16 janvier se tient la Semaine universelle de prière, qui rassemble les nombreuses dénominations protestantes. Puis, du 18 au 25 janvier, c’est la Semaine de prière pour l’unité chrétienne, au cours de laquelle nous partageons des célébrations avec les Églises sœurs, qu’elles soient catholique, orthodoxe, anglicane…

Souvent, ces célébrations peuvent se vivre avec une belle fraternité, lorsque les communautés se rencontrent régulièrement dans l’année et se connaissent déjà, par des partages bibliques ou d’autres événements.

Cette année, après la parution du rapport de la CIASE (la commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église) dont le contenu suscite une onde de choc dans l’Église catholique mais aussi dans toute la société, comment vivre l’unité sans balayer cette actualité ou la cacher sous une liturgie élaborée avant la parution du rapport ?

Le Conseil des Églises du Moyen-Orient qui a préparé la Semaine de l’unité 2022, a choisi le texte de Matthieu : « Nous avons vu son astre à l’Orient et nous sommes venus lui rendre hommage » (Mt 2,2), en le présentant ainsi : « La pandémie mondiale de Covid-19, la crise économique qu’elle a générée, et l’échec des structures politiques, économiques et sociales à protéger les plus faibles et les plus vulnérables, ont fait ressortir que tous ont besoin d’une lumière qui brille dans les ténèbres. »

Après le rapport de la CIASE, il nous faut ajouter un autre fléau à la liste : la violence sexuelle. Il est clair que l’Église elle-même (pas seulement l’Église catholique) est en échec pour ce qui est de la protection des plus vulnérables, étant elle-même à l’origine de la violence perpétrée contre les plus vulnérables.

Ces violences existent aussi dans les familles, au travail, et ailleurs. Il me semble que si nous sommes d’accord pour dire que « tous ont besoin d’une lumière qui brille dans les ténèbres » nous devons participer à faire la lumière sur ces violences. La recherche de vérité est indispensable pour les personnes qui subissent les violences, afin qu’elles se sachent écoutées, qu’elles entendent qu’on croit en leur parole, qu’elles se sentent soutenues dans leur démarche difficile pour se reconstruire… La recherche de vérité est indispensable également pour stopper les personnes violentes, casser leur sentiment d’impunité et les insérer dans le système judiciaire qui punit ces crimes.

L’indignation ne suffit pas. Comme pour tous les fléaux il faut des décisions fortes qui engagent les politiques tout comme chaque citoyen, citoyenne que nous sommes.

Et notre prière commune, à toutes les Églises rassemblées par l’unité chrétienne, sera de demander à Dieu de nous aider dans cette tâche.

Dans la même rubrique...

L’Église protestante de Genève pas encore prête à « démasculiniser Dieu »

Lors de son dernier Consistoire, l’Église atteste que son travail sur le genre de Dieu, qui a suscité la polémique, n’est pour l’heure qu’au stade de la réflexion.

Un contenu proposé par Réformés

Quand le baptême devient l’occasion de « servir ensemble »

Elise Desmets nous décrit comment des baptêmes célébrés dans la communauté où elle sert parmi les responsables ont amené à des réflexions bien stimulantes.

Un contenu proposé par Servir ensemble

En Suisse, bientôt une pénurie de pasteurs ?

Dans moins de dix ans, près de la moitié des pasteurs romands seront partis à la retraite.

Un contenu proposé par Réformés

Lancement d’un nouveau site : Serviteurjeunesse.com

Anticiper et répondre aux défis de la nouvelle génération, telle est la mission que s'est fixé le réseau CNEF jeunesse, réseau des référents jeunesse des unions d'Églises et des œuvres membres du CNEF.

Un contenu proposé par CNEF – Infos

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Sud-Ouest

Mensuel de l’Église Protestante Unie de France en Sud-Ouest, il offre à ses lecteurs un apport spirituel, des informations sur leur église sur le plan local, mais aussi sur l’Église au niveau national et international. Enfin, le journal Ensemble veut aider ses lecteurs à penser bibliquement les problèmes du monde contemporain.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast