Devenir pasteur

Devenir pasteur

Suivant sa vocation, le futur pasteur entreprend une solide formation biblique et théologique. La confirmation de son ministère revient à une Commission constituée de pasteurs et de laïcs.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 6 mars 2015

Auteur : Rachel Barral

Lire directement l’article sur Musée protestant

Devenir pasteur, une vocation

Ce qui définit d’abord le pasteur est sa vocation intérieure, il ou elle se sent appelé par Dieu à annoncer l’Évangile. A cette vocation personnelle doit correspondre un appel de l’Église, c’est-à-dire de la communauté des croyants, qui est représentée par la Commission des Ministères, ou conseil d’Église. Cette Commission constituée de pasteurs et de laïcs a pour objectif de juger de la capacité du candidat pasteur à exercer un ministère pastoral. Il existe plusieurs types de ministères pastoraux dans les Églises protestantes : les postes en paroisse, les aumôneries (d’hôpital, de prison, de l’armée, des universités), les missions, les services d’Églises. C’est la Commission des Ministères qui oriente le futur pasteur vers son premier ministère et interviendra de nouveau, si le pasteur souhaite ultérieurement changer de ministère.Devenir pasteur suppose une solide formation biblique et théologique

Il convient de suivre des études de théologie dans l’une des facultés de théologie protestante française ou étrangère. Le diplôme actuellement exigé est le plus souvent un Master professionnel, qui comprend 4 années d’études théoriques, une année de stage pratique, généralement en paroisse et la rédaction d’un mémoire.

Le choix de la Faculté de théologie se fait en fonction du choix de l’Église à laquelle le futur pasteur veut être attaché. Certaines conventions existent entre les Églises pour permettre aux pasteurs qui le souhaitent de passer d’une Église à une autre, sans avoir à reprendre la totalité de leurs études.

Après ses études, son stage et plusieurs discussions avec le conseil d’Église, le futur pasteur est nommé dans une paroisse, où il exerce d’abord en qualité de proposant. Cette période de proposant (ou stage) dure généralement 2 ans et peut être assimilée à une période d’essai. A son terme, le pasteur est reconnu, lors d’une cérémonie de reconnaissance de ministère ou d’ordination, organisée par son Église. Régulièrement le ministère du pasteur est évalué. La paroisse décide ou non de le reconduire dans son poste ; lui-même peut faire le choix de changer de paroisse. […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Le CNEF publie son « Guide pratique rentrée 2020 »

Le « Guide pratique rentrée 2020 » vient d’être publié par le CNEF afin d’aider les églises dans l’application de la règlement liée au Covid-19.

Un contenu proposé par Info Chrétienne

Apprendre pour la vie !

A l’occasion des Journées européennes du patrimoine qui auront lieu les 19 et 20 septembre, de nombreuses paroisses se mobilisent pour ouvrir leurs locaux et accueillir les visiteurs.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

Marc de Bonnechose, nouveau directeur de Paroles Protestantes Paris

Sa vision ne se limite pas à assurer la rédaction du journal. Il souhaite élargir la communication aux nouveaux outils sans perdre de vue les outils traditionnels.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Séparatismes : les évangéliques sont-ils concernés ?

Le gouvernement prépare actuellement une loi sur les séparatismes, en particulier religieux.

Un contenu proposé par CNEF – Infos

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast