« Être passeur d’espérance... »

« Être passeur d’espérance… »

Depuis de nombreuses années, la paroisse protestante de Cronenbourg-Cité s’engage fortement dans le travail social en direction des familles en difficulté, des enfants et des jeunes ; elle est également très attachée à l’ouverture et au dialogue.

Un contenu proposé par Ensemble - Strasbourg

Publié le 10 mars 2016

Auteur : Jean-Claude Graeff

A côté d’actions éducatives – aide à la scolarité, activités périscolaires et de loisirs, séjours de vacances… – et de solidarité – point alimentaire, vestiaire, insertion et aide au retour à l’emploi… -, elle organise aussi des moments festifs favorisant le dialogue, les échanges et les rencontres – repas-partages, l’action de Noël «Osons croire ensemble», Quinzaine Festive, concerts… Gérard Haehnel en est un des pasteurs depuis 35 ans. Interview.

Vous êtes arrivé dans la paroisse, il y a 35 ans ! Pourquoi Cronenbourg- Cité ?

A la fin des études de théologie, j’ai été invité à faire un stage en paroisse. J’avais prévu d’effectuer ce stage à la
campagne, on m’a envoyé à la ville ! J’ai été envoyé à la ville pour effectuer un stage d’un an, il a été plus long que prévu ! Cela fait près de 35 ans que je suis en stage à Cronenbourg Cité… c’est pour moi une manière de dire que je suis un apprenant à vie. Et c’est, sans doute, ce désir d’apprendre à connaître les habitants d’un quartier aux contours multiculturels, parfois stigmatisé, qui m’a poussé à jouer les prolongations. Cette entité géographique classée en Zone d’Education Prioritaire est devenue pour moi une Zone d’Engagement Prioritaire. Je voulais participer à la réhabilitation d’un quartier dont l’image laissait souvent à désirer. Je voulais participer à la réhabilitation, non seulement des murs et des façades, mais de l’intérieur des cœurs. Et puis, je me dois d’ajouter que les habitants de ce quartier de Cronenbourg sont tellement attachants que je me suis attaché à eux.

Et le pasteur dans tout ça ?

Le Seigneur est présent tous les jours ! Ecouter, dialoguer avec Dieu me permet d’écouter et de dialoguer avec l’autre. Je veux être un pasteur serviteur qui, lorsqu’il est en service est avant tout au service, un pasteur réparateur de brèches, un pasteur… passeur d’espérance ! Je veux être un pasteur qui cherche simplement à mettre en pratique les paroles du Christ : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force, de toute ta pensée, et ton prochain comme toi-même » (Luc 10,27).
Le pasteur dans tout ça ? C’est quelqu’un à qui une grâce a été faite de pouvoir vivre au quotidien le partage d’Evangile à travers le dire et le faire auprès d’enfants, de jeunes et de familles d’un Quartier Prioritaire de la Ville. Dieu aime tout un chacun, toute personne qui habite dans ce quartier est aimée de Dieu et ce, quels que soient son nom, son origine, sa religion ou son absence de religion ! Quand je rencontre l’autre, c’est une grâce que Dieu me fait, celle de passer de l’ordinaire à l’extraordinaire !

Dans cette démarche ecclésiale, vous arrive-t-il parfois de vous sentir un peu seul ?

Je ne me sens pas seul. Je sais que je peux compter sur la présence fidèle de Dieu, ainsi que sur celle de frères
et soeurs, amis en Christ.Ce que je vis est une oeuvre collective dont la résultante est le fruit d’un travail en équipe. Pour moi, la Cité dans laquelle j’ai été envoyé est devenue un village au sens où je l’entendais au début de mon propos : un réseau de personnes qui ne vivent pas simplement les unes à côté des autres, mais qui sont reliées entre elles par les mains qu’elles se donnent les unes aux autres. Ce que nous vivons ici, nous le vivons en Eglise, inscrits dans une dimension qui nous dépasse. Ainsi, tous les matins, nous nous retrouvons pour un temps de prière avant de démarrer la journée. Ce temps est indispensable pour rajouter chaque jour une pierre à la construction commune.

Dans la même rubrique...

Jeûne de carême : faut-il encore s’imposer ça ?

Retour sur une invitation spirituelle qui résonne singulièrement à l’ère du coronavirus.

Un contenu proposé par Réformés

L’inventivité pour la Nativité

Les mesures sanitaires en décembre, limitant la taille des assemblées dans les lieux de culte, ont obligé les uns et les autres à chercher des idées nouvelles. Cela était particulièrement vrai dans l’Église de Savoie qui couvre le département entier.

Un contenu proposé par Réveil

Changer le monde

Durant la période du Carême, du 17 février au 3 avril, rendez-vous sur France Culture chaque dimanche à 16h pour une série de conférences sur le thème "Les Chrétiens pourraient changer le monde".

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

Avec la pandémie, l’expérience de l’Église hybride

L'Église dite hybride concilie un temps et un espace communs dans le monde virtuel et physique grâce aux technologies numériques.

Un contenu proposé par Forum protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Strasbourg

Journal des Églises protestantes de la région de Strasbourg, Ensemble était un bimestriel de 32 pages réalisé par 12 bénévoles. Il tirait à 8000 exemplaire depuis 1968.

Suite à l’interruption de parution du magazine au printemps 2017, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire