Réflexion

Haro sur la sainte quarantaine !

Le Carême, temps de pénitence et de mortification, a été critiqué par les réformateurs. Et pourtant, il semble faire son retour dans le monde protestant et même plus largement. Il faut certainement le regretter.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 15 mars 2021

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

Le Carême, la mortification

Le Carême m’évoque d’abord Voltaire. Il écrit dans son dictionnaire philosophique à l’article « Carême » : « Pourquoi faut-il demander permission à son évêque de manger des œufs ? Si un roi ordonnait à son peuple de ne jamais manger d’œufs, ne passerait-il pas pour le plus ridicule des tyrans ? Quelle étrange aversion les évêques ont-ils pour les omelettes ? »

Voltaire encore dans Bababec et les Fakirs : « Je fus témoin du long entretien qu’Omri eut avec lui “Croyez-vous, lui dit-il, mon père, qu’après avoir passé par l’épreuve des sept métempsychoses, je puisse parvenir à la demeure de Brama ? – C’est selon, dit le fakir. Comment vivez-vous ? – Je tâche, dit Omri, d’être un bon citoyen, bon mari, bon père, bon ami : je prête de l’argent sans intérêt aux riches dans l’occasion, j’en donne aux pauvres ; j’entretiens la paix parmi mes voisins. – Vous mettez-vous quelquefois des clous dans le cul ? demanda le bramin. – Jamais, mon révérend père. – J’en suis fâché, répliqua le fakir, vous n’irez certainement que dans le 19e ciel ; et c’est dommage.” »

On reconnaît dans la prose satirique et délectable de Voltaire la critique du carême catholique et plus généralement des mortifications et privations encouragées par la théologie ou le dogme catholique. Voltaire met en avant le ridicule de ces pratiques et obligations, mais elles sont bien évidemment critiquables aussi et surtout parce qu’elles signifient qu’il est souhaitable pour le chrétien de s’imposer des privations, de maltraiter son corps, pour être agréable à Dieu. Dans la même veine, on trouve la nécessité de  cacher son corps sous un uniforme et de s’abstenir de relations sexuelles quand on entre dans […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Dans la même rubrique...

Des crèches d’Amérique latine à découvrir au Temple Neuf de Metz

Pendant l’Avent, le Temple Neuf de Metz expose une soixantaine de crèches en terre cuite en provenance d’Amérique latine. Une façon de préparer Noël en ouvrant largement ses portes.

Un contenu proposé par Réforme

Benjamin Calmant, nouveau directeur à Alliance Presse

C’est avec joie que nous accueillons l’arrivée d’un nouveau directeur à Alliance Presse. Benjamin Calmant a pris ses fonctions le 1er octobre à la tête de notre groupe de presse.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

André Dumas

Stéphane Lavignotte a écrit un livre sur André Dumas, grande figure protestante de la seconde partie du XXe siècle qu’on redécouvre aujourd’hui, pour son écriture créative, son humanité, ses intuitions. Il était porteur d’« une spiritualité au cœur du monde », selon l’auteur de cet article.

Un contenu proposé par Réveil

Redire la grâce sans faille de Dieu

L'édito du numéro de novembre dont le dossier est consacré aux maladies psychiques.

Un contenu proposé par Réveil

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast