La confession d’Augsbourg (1530)

Cette confession de foi repose sur l’Écriture et la tradition des premiers siècles de l’Église. Elle exprime la pensée théologique de Luther mais elle est modérée.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 14 avril 2017

Lire directement l’article sur Musée protestant

La confession de foi de l’Église luthérienne

En 1530, l’empereur Charles Quint convoque les princes allemands à une diète qui doit se réunir à Augsbourg en vue de faire cesser les discordes ecclésiastiques. Chaque prince est invité à présenter par écrit en allemand et en latin ses opinions en matière religieuse et à indiquer les abus ecclésiastiques à réformer. Le prince électeur de Saxe demande à Melanchthon de rédiger cet écrit. En effet, il connaît sa modération et espère encore parvenir à une entente avec les princes catholiques. L’œuvre est soumise à Luther qui l’approuve entièrement : « Elle me plait fort et je ne saurais rien y corriger ni changer : cela ne conviendrait pas non plus car, quant à moi, je ne puis marcher avec tant de grâce et de légèreté ».

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Noël, le mystère de l’incarnation

Noël, le mystère de l’incarnation

L’auteur nous propose, sous forme de conte, une réflexion sur l’incarnation.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris
"Un cadeau du ciel" à la Miss' pop' de Trappes

“Un cadeau du ciel” à la Miss’ pop’ de Trappes

Quand on frappe à la porte de la Fraternité Mission populaire de Trappes, on a toutes les chances d’être accueilli avec un grand sourire par Esther Méphane.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris
Les « sandwichs débats » de l'IPT

Les « sandwichs débats » de l’IPT

Une formule qui allie plaisir gustatif et plaisir auditif. Le dernier rendez-vous s’est tenu fin novembre, à l'Institut protestant de théologie de Paris.

Un contenu proposé par Institut protestant de théologie

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants