La confession d’Augsbourg (1530)

Cette confession de foi repose sur l’Écriture et la tradition des premiers siècles de l’Église. Elle exprime la pensée théologique de Luther mais elle est modérée.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 14 avril 2017

Lire directement l’article sur Musée protestant

La confession de foi de l’Église luthérienne

En 1530, l’empereur Charles Quint convoque les princes allemands à une diète qui doit se réunir à Augsbourg en vue de faire cesser les discordes ecclésiastiques. Chaque prince est invité à présenter par écrit en allemand et en latin ses opinions en matière religieuse et à indiquer les abus ecclésiastiques à réformer. Le prince électeur de Saxe demande à Melanchthon de rédiger cet écrit. En effet, il connaît sa modération et espère encore parvenir à une entente avec les princes catholiques. L’œuvre est soumise à Luther qui l’approuve entièrement : « Elle me plait fort et je ne saurais rien y corriger ni changer : cela ne conviendrait pas non plus car, quant à moi, je ne puis marcher avec tant de grâce et de légèreté ».

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Célébrité ou authenticité ?

Célébrité ou authenticité ?

Les Églises sont souvent tentées d'avoir pour dirigeants des personnes populaires ou charismatiques, au risque toutefois de déclencher des boursouflures de l'égo chez le leader et les fidèles...

Un contenu proposé par
Et si vous méditiez à l'église ?

Et si vous méditiez à l’église ?

Depuis le 12 septembre, six pasteurs et laïcs proposent un temps régulier de méditation chrétienne d’une heure par semaine à l’église luthérienne Saint-Jean.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris
Qu’est-ce qui est sacré pour toi ?

Qu’est-ce qui est sacré pour toi ?

Le vendredi 12 octobre prochain a lieu pour la 22e année la rencontre des Amis de la Fondation des Diaconesses de Reuilly. Le sacré et le profane s'y rencontreront.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire