La Maison protestante de la solidarité

Vingt salariés et un millier de bénévoles à la barre d’un imposant paquebot de plus de 1000 m2 de surface… Et vogue la solidarité dans tous ses états.

Un contenu proposé par Ensemble - Strasbourg

Publié le 20 mars 2016

Auteur : Caroline Engel

La Sémis, le CSP, la Cimade et le CASAS vivent ensemble leurs engagements sous le même toit, à Strasbourg, depuis janvier. Les locaux de la Sémis étant devenus exigus ainsi que ceux du CASAS, chacun cherchait un autre lieu. C’est ainsi que le projet commun et visible en coopération est né. La Ville leur a proposé un bâtiment, 2 rue Brûlée. Plusieurs aménagements ont été nécessaires pour que cette maison soit opérationnelle. Ces travaux ont été réalisés avec les divers partenaires et l’architecte, Pascal Hirlé. Les locaux sont spacieux, neufs, beaux et dignes d’accueillir un public nombreux. Ils sont aussi appréciés par les bénévoles et les salariés car ils sont plus fonctionnels. Ce projet a du sens et il répond à des besoins. L’emplacement de la Maison est intéressant. A proximité de l’Hôtel de Ville, de la Préfecture, il témoigne concrètement de l’action de la solidarité au coeur de la cité. Selon Bernard Saettler, pasteur-directeur de la Sémis et du CSP, « le lieu permet un
brassage de l’anonymat. »

La Sémis pilote ce beau paquebot et héberge les activités des autres partenaires.

Elle est locataire pour 50 ans et loue aux autres associations. Cette Maison est un lieu de témoignage en actions, en gestes et en paroles. « C’est un lieu qui doit être proche de l’Eglise et participer au témoignage de l’Eglise » affirme Bernard Saettler. Avec ses vingt salariés, son millier de bénévoles, elle est, selon sa charte, « un toit qui accueille, protège et rassure, un espace où chacun, quelle que soit sa demande, peut-être écouté et souvent trouver des réponses à ses questions et ses besoins, un seuil qui nous rappelle aussi les limites de notre action. La Maison permet la rencontre avec des hommes et des femmes qui écoutent, accompagnent, conseillent et restaurent ceux qui frappent à la porte. Elle est aussi un lieu pour vivre des moments de convivialité, où chacun est reconnu dans sa personnalité et sa dignité ».

Ainsi, l’accent est mis sur la notion d’accueil.

La solidarité commence par là. En effet, un agent d’accueil guide les personnes pour se rendre dans la salle d’attente commune avant de rejoindre les bureaux ou la salle de réunion de l’association qui répond à leurs besoins. Les permanences, pour l’aide alimentaire et vestimentaire, accueillent beaucoup de monde. Après 22 ans de service à la Sémis, Bernard Saettler part à la retraite le 31 août en ayant réussi à mener à bien le projet de cette Maison de la solidarité. Ce 1er septembre, il va passer le relais à Marc Ostertag, un laïc ayant la fibre et des convictions chrétiennes. Il part heureux, car il a transmis une œuvre qui tient la route, qui fonctionne fort de l’engagement des bénévoles qui portent les projets. Mission accomplie donc pour le directeur. Bonne retraite à lui et bon vent à Marc Ostertag. Les portes ouvertes du vendredi 18 mars permettront de découvrir ce bel espace solidaire.

La Sémis : mission intérieure des Eglises protestantes.
Le CSP : Centre Social Protestant, association d’entraide
de la Sémis.
La Cimade : service oecuménique d’entraide
auprès des migrants.
Le CASAS : Collectif pour l’Accueil des Solliciteurs
d’Asile à Strasbourg

Dans la même rubrique...

« Connaître et faire connaître Christ, c’est le fondement quand tout s’écroule »

Pasteur et implanteur d’Église à Paris, Edouard Nelson est tragiquement décédé l’été dernier à l’âge de 45 ans. Son dernier livre vient d’être publié. Entretien avec son épouse Laura Nelson.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Être disciples de Jésus par temps troublés

En tant qu’immigrés nouvellement arrivés des USA, nous vivons une période d’adaptation qui, inévitablement, suscite des réflexions. Nous aimerions en partager certaines avec vous.

Un contenu proposé par Christ Seul

Immersion dans le parcours d’un pasteur protestant : Gérard Janus

Gérard Janus est inspecteur ecclésiastique au sein des églises luthériennes d'Alsace. Il exerce le métier de pasteur depuis 1991.

Un contenu proposé par Radio Arc-en-Ciel

Une belle et bonne année à chacun !

L'édito du Nouvel an de la pasteure Joëlle Razanajohary, secrétaire générale de la Fédération des Églises évangéliques baptistes de France (FEEBF).

Un contenu proposé par Fédération baptiste – Actus

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Strasbourg

Journal des Églises protestantes de la région de Strasbourg, Ensemble était un bimestriel de 32 pages réalisé par 12 bénévoles. Il tirait à 8000 exemplaire depuis 1968.

Suite à l’interruption de parution du magazine au printemps 2017, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire