Les jubilés suisses et genevois – 6/6

La Suisse et Genève ont attendu le XVIIIe siècle pour suivre l’exemple allemand. En tant que réformés, ils n’ont pas célébré Luther mais Zwingli et Calvin.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 21 octobre 2017

Lire directement l’article sur Musée protestant

Débuts timides

Quoique le jubilé de 1617 ait été, en partie, dû à l’initiative d’un prince réformé, il n’a pas suscité beaucoup d’écho hors de l’Empire.

A Genève, Théodore Tronchin (1587-1657), recteur de l’Académie, évoque le jubilé de la Réformation dans son discours pour les promotions de 1617 : après un historique du jubilé depuis les jeux séculaires de l’Antiquité et la dénonciation de la formule jubilaire adoptée par les papes de Rome afin de renflouer les caisses de la papauté […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Où est Dieu dans la tempête ?

Gardons à l’esprit que Dieu est juste et que nous pouvons lui faire confiance dans le voyage qu’est notre vie, qu’avec lui, nous arriverons toujours à bon port.

Un contenu proposé par Blog pop

Pâques : être vers la vie

Le culte de James Woody, pasteur de l’Eglise protestante unie de Montpellier.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

Maintenir le lien avec les détenus

En ces temps, mon ministère d'aumônier d’établissement pénitentiaire est, comme d’autres, affecté par les mesures sanitaires avec plus ou moins de souplesse selon les directeurs d’établissement.

Un contenu proposé par Réveil

Une Église sur le chemin du culte en direct

Nous allons suivre pas à pas l’Église locale de Talence (près de Bordeaux) sur son chemin de transition numérique : équipement de ses locaux en outils permettant la retransmission de ses activités en direct.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire