Les protestants et la persécution des juifs

La rupture des protestants avec le régime de Vichy est nette dès l’automne 1940, déclenchée avant tout par les lois antisémites d’octobre 1940, définissant le statut des juifs, rupture officialisée en mars 1941.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 11 mai 2018

Lire directement l’article sur Musée protestant

L’opposition des protestants aux lois antisémites

Au nom de l’Église Réformée de France, Marc Boegner écrit une lettre de solidarité au grand rabbin Isaïe Schwartz (26 mars 1941) ; elle connaît une diffusion inattendue grâce au journal ultra collaborateur Au pilori, qui publie la lettre sous le titre «  une lettre inadmissible du chef des protestants de France ». Marc Boegner envoie une lettre de protestation officielle à l’amiral Darlan vice-président du Conseil (23 août 1941) : ce dernier lui répond en l’informant qu’allait être promulguée une loi encore plus sévère. […]

Lire la suite sur Musée protestant

Sur le même thème

Résistance et Libération

Alors que les protestants s’étaient élevés précocement et très largement contre les mesures prises par le régime de Vichy, ils ont été plus hésitants à s’engager dans la résistance armée.

Un contenu proposé par Musée protestant

Les thèses de Pomeyrol

Les thèses de Pomeyrol sont un des premiers actes de résistance spirituelle au nazisme et d’opposition aux persécutions des juifs.

Un contenu proposé par Musée protestant

Les protestants et le régime de Vichy

5 - Pendant la drôle de guerre (1939-1940), le synode national de l’Église Réformée de France (ERF) affirme « la nécessité de soutenir la France dans cette guerre qui lui a été imposée ».

Un contenu proposé par Musée protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire