Lucas Cranach l’Ancien (1472-1553)

Témoin de la réforme luthérienne, le peintre et graveur Lucas Cranach (dit Cranach l’Ancien) a fait siennes les idées réformatrices de Martin Luther dès l’affichage des thèses (1517).

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 7 avril 2017

Lire directement l’article sur Musée protestant

Un peintre renommé

Né à Cronach (Haute-Franconie) en 1472, Lucas Cranach se forme à la peinture et à la gravure, probablement à Vienne (Autriche). Il se rend rapidement célèbre par des tableaux religieux de grande intensité (le martyre de Sainte Catherine, 1506, par exemple). Si son œuvre compte beaucoup de thèmes religieux, il a aussi développé des thèmes profanes (le plus souvent mythologiques) qui sont entre autres l’occasion d’un travail novateur sur le nu (une célèbre Vénus, en 1529 et les Trois Grâces, deux tableaux qui se trouvent au Musée du Louvre à Paris).

En 1502, il est appelé à la cour de Saxe par le prince électeur, Frédéric II le Sage, et s’établit à Wittenberg. Il reste jusqu’à sa mort, en 1553, le peintre officiel de la cour de Saxe. […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

La Miss’ pop fête ses 150 ans

La Mission populaire évangélique fête ses 150 ans. Des années d’histoire du protestantisme et d’histoire de France, durant lesquelles elle n’a cessé de vouloir "répéter moins le mot, pratiquer mieux la chose".

Un contenu proposé par Campus protestant

Taizé, une communauté de foi unique

La communauté de Taizé rayonne toujours à travers ses temps de prière silencieuse, ses chants, son ambiance paisible et confiante. Entretien avec le pasteur Daniel Schrumpf.

Un contenu proposé par Campus protestant

Isabelle Bousquet, pasteure à la fondation John Bost

Le thème synodal sur les ministères nous invite à « faire le tour » des ministères spécialisés de notre Église. Ce mois-ci, le ministère de pasteur à la fondation John Bost.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

Alléluia versus Arc-en-ciel

Une expression populaire allemande pour parler de quelqu’un qui n’est pas bien protestant dit : « il n’a pas le bon cantique ! » On peut dire aussi que si le protestant a toujours la bible à la main, il a son cantique dans l’autre main...

Un contenu proposé par Réveil

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast