Luther et l’anabaptisme

Certaines idées du jeune Luther ont contribué à la naissance de l’anabaptisme en 1525.

Un contenu proposé par Christ Seul

Publié le 30 septembre 2016

Auteur : Neal Blough

Lire directement l’article sur Christ Seul

Justification par la foi et baptême

D’abord, la mise en question des indulgences par Luther a contribué à une nouvelle formulation de la justification par la foi. En découle rapidement une critique des sacrements et une insistance sur la nécessité d’une foi consciente. Dès 1520, Luther critique la messe et la théologie de l’eucharistie.

« [..] La messe est une promesse de Dieu qui ne peut être utile à personne, qui ne peut être appliquée à personne, qui ne peut secourir personne, qui ne peut être communiquée à personne, si ce n’est au croyant lui-même et à lui seul, en vertu de sa propre foi. Car qui peut accepter à la place d’un autre ou lui appliquer la promesse de Dieu, alors que Dieu exige la foi propre de chacun¹ ? »

Si Luther restait profondément attaché au pédobaptême, certains de ses écrits ont néanmoins contribué à une mise en question du baptême obligatoire de tous. Sans le vouloir, il participe à la naissance de l’anabaptisme avec des phrases comme la précédente et comme celle-ci.

« La force du baptême, en effet, n’est pas tant située dans la foi de celui qui le confère que dans la foi de celui qui le reçoit, ou dans l’usage qu’il fait du baptême². »

Ainsi, la pensée anabaptiste partagera avec Luther l’importance fondamentale de la justification par la foi. Cependant, la compréhension différente de la foi consciente dans l’anabaptisme aboutira à une tout autre logique sur le baptême. C’est à partir d’une foi suscitée par la prédication de l’évangile et d’une réponse personnelle à la grâce de Dieu que le baptême doit être administré. […]

 

1. Martin Luther, Prélude sur la captivité babylonienne de l’Eglise, Marc Lienhard, Matthieu Arnold (sous dir.), Luther – Œuvres, Gallimard, 1999, p. 744.
2. Martin Luther, Prélude, p. 761.

Protestants 2017 PFP

Lire la suite sur Christ Seul

Dans la même rubrique...

Quand on est artiste et chrétien, est-ce qu’on est forcément un « artiste chrétien » ?

Beaucoup d’artistes qui sont aussi chrétiens rechignent à se faire étiqueter comme « artiste chrétien », car ils craignent -souvent à juste titre - que cette appellation soit d’une part négative auprès d’un public non chrétien.

Un contenu proposé par 1001questions.fr

L’assemblée rassemblée

Une Église sans temple : on a connu. Une Église sans pasteur : également. Depuis le mois de mars 2020, nous expérimentons l’Église sans rassemblement physique le dimanche

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Vivre le culte en ligne de tout mon être

Vivre l’Église à distance, c’est facile et difficile en même temps ! Il suffit de s’installer sur son canapé et d’allumer l’ordinateur. Mais comment prévenir la passivité et le désengagement ?

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Être disciples de Jésus par temps troublés

En tant qu’immigrés nouvellement arrivés des USA, nous vivons une période d’adaptation qui, inévitablement, suscite des réflexions. Nous aimerions en partager certaines avec vous.

Un contenu proposé par Christ Seul

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christ Seul

Christ Seul est le mensuel des Églises évangéliques mennonites de France, issues de la Réforme radicale du 16e siècle. Les Églises mennonites appartiennent à la famille des Églises protestantes. Elles sont apparues en même temps que la Réforme de Luther, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Alsace et en Suisse, au début du 16e siècle.

Derniers contenus du partenaire