Martin Luther, traducteur de la Bible

Commencée en 1517 par la traduction des psaumes et du Nouveau Testament, Luther achève son entreprise en 1534 par la traduction des livres de l’Ancien Testament.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 30 décembre 2016

Lire directement l’article sur Musée protestant

Les compétences de Luther

Luther fait ses études académiques à l’université d’Erfurt dont les enseignements sont fortement marqués par l’humanisme. Il y acquiert une bonne connaissance de l’hébreu, du grec et du latin, même s’il n’a pas en ces matières la virtuosité de Melanchthon et de tous ceux qu’il a associés à son entreprise de traduction. Il a par ailleurs une connaissance très fine et attentive de la langue allemande, qu’il s’agisse de ses usages quotidiens, politiques ou diplomatiques :

« Dans ma traduction de la Bible, je me suis efforcé de parler un allemand pur et intelligible. Souvent, il nous est arrivé d’être à la quête d’une expression pendant quatre semaines sans être heureux dans nos recherches. (…) Aussi n’ai-je pas travaillé seul : partout j’ai recruté des auxiliaires. J’ai tâché de parler allemand, non grec ou latin. Or pour parler allemand, ce n’est pas des textes de langue latine qu’il faut interroger. La femme dans son ménage, les enfants dans leurs jeux, les bourgeois sur la place publique, voici les docteurs qu’il faut consulter : c’est de leur bouche qu’il faut apprendre comment on parle, comment on interprète : après cela ils vous comprendront et il sauront parler votre langue. » (Luther, Epître sur l’art de traduire et sur l’intercession des saints, 1530) […]

Protestants 2017 PFP

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Votre avis compte pour Regards protestants !

Votre avis compte pour Regards protestants !

En 2019, Regards protestants fêtera ses 6 ans d'existence ! Ce site, nous le faisons grandir avec vous. Et on aurait 4 petites questions à vous poser...

Un contenu proposé par Regards protestants

Les protestants durant la Première Guerre Mondiale

Le Musée protestant vous propose de revenir sur la place des protestants durant le premier conflit mondial.

Un contenu proposé par Musée protestant
Mettre en œuvre l’adage bénédictin «Prie et travaille…»

Mettre en œuvre l’adage bénédictin « Prie et travaille… »

Dès le début de ses activités, la Haute Ecole de théologie en Suisse à Saint-Légier (HET-PRO) a instauré chaque midi une «respiration spirituelle» de quinze minutes.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants