Mouvements au sein des Églises réformées

Entre 1802 et 1938, les Églises réformées ont vécu de profondes modifications dans leur organisation.

Un contenu proposé par Musée protestant

Publié le 15 octobre 2016

Lire directement l’article sur Musée protestant

Les Églises réformées

En avril 1802, Napoléon Bonaparte, premier consul, promulgue la loi du 18 germinal an X (Articles organiques) qui reconnaît les Églises réformées mais les réduit en Églises consistoriales limitées à 6 000 protestants sans qu’elles puissent avoir une organisation aux plans régional et national. Ces églises sont subventionnées et contrôlées par l’État.

La loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État ne s’oppose pas au regroupement des Églises. Dès 1906, les Églises réformées consistoriales se regroupent. Ce groupement en trois unions distinctes résulte de la division entre réformés libéraux et orthodoxes qui s’était manifestée au cours du XIXe siècle. […]

Lire la suite sur Musée protestant

Dans la même rubrique...

Vœux de la FPF – 1 minute avec Geneviève Jacques

Interview de Geneviève Jacques, ancienne présidente de la Cimade, lors de la cérémonie des vœux 2021 de la Fédération protestante de France.

Un contenu proposé par Chaîne vidéos – FPF

L’insolence de la parole

« Je ne crois pas pour être consolée. Je crois pour honorer le feu de la vie qui brûle en moi. En nous. »

Un contenu proposé par Blog de la Librairie protestante

Le carême, un regain d’intérêt chez les protestants ?

Le 17 février, mercredi des Cendres, marque l’entrée dans la période du carême, soit 40 jours avant Pâques. Quel sens revêt ce temps pour les protestants ?

Un contenu proposé par Réforme

Dieu a un plan pour toutes et tous

Daniela Bär, pasteure à l’Église Évangélique Libre de Reconvilier, communauté de la Fédération FREE, nous offre son témoignage.

Un contenu proposé par Servir ensemble

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée protestant

Créé en 2003,  Musée protestant (anciennement Musée virtuel du protestantisme) propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire