Vague de solidarité dans les Eglises

Vague de solidarité dans les Églises

Alors que l’Europe est confrontée à un flux migratoire croissant, plusieurs Églises romandes appellent à la solidarité et mettent des locaux à disposition des exilés.

Un contenu proposé par Protestinter

Publié le 28 septembre 2015

Auteur : Laurence Villoz

Lire directement l’article sur Protestinter

Alors que l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) a proposé à l’État de Vaud de mettre temporairement les cures inoccupées à disposition de l’Établissement vaudois des migrants (EVAM), les Églises catholique et réformée du canton de Fribourg invitent les paroisses à accueillir des familles de réfugiés. A Neuchâtel, le groupe cantonal de dialogue et de réflexion interreligieux «salue les efforts religieux et politiques, collectifs ou individuels, qui ont pour but d’accueillir et de venir en aide aux réfugiés».

«Il est de la responsabilité des Églises de s’intéresser à la question de la migration, vu la situation actuelle», souligne le pasteur Emmanuel Fuchs, président du Conseil du Consistoire de l’Église protestante de Genève (EPG). «Pour la deuxième année consécutive, nous avons proposé au Grand Conseil de mettre à disposition le réseau de l’Église ainsi que des locaux pour accueillir les réfugiés». L’EPG a toutefois instauré trois conditions. Il faut expliquer pourquoi vouloir se loger dans un lieu d’Église plutôt que dans une salle de gym. La situation doit être temporaire. L’accueil et le logement des migrants sont sous la responsabilité de l’État. Jusqu’à maintenant, «ces conditions n’ont jamais pu être honorées». Au contraire des cantons de Berne et de Fribourg où l’État a fait appel aux Églises pour trouver des lieux d’hébergement.

Du côté de l’Union synodale Berne-Jura-Soleur, le Synode demande aux paroisses «de rechercher des logements à mettre à disposition des réfugiés, tout en contribuant à l’accueil des réfugiés dans un esprit d’ouverture et d’hospitalité». Mais en tant que locataire, doit-on informer son propriétaire si on souhaite accueillir une famille de migrants? Selon le juriste Jacques Ansermet de la Chambre vaudoise immobilière: «Tout locataire peut héberger un tiers dans les locaux loués pendant une période plus ou moins longue. Le bailleur ne pourrait réagir que si une éventuelle sur-occupation des locaux devait engendrer des nuisances pour le voisinage». […]

Lire la suite sur Protestinter

Sur le même thème

Réfugiés d'Irak et de Syrie, comment les aider ?

Réfugiés d’Irak et de Syrie, comment les aider ?

Voici quelques éléments de réponse aux nombreuses questions posées face à la crise migratoire actuelle.

Un contenu proposé par Fédération de l’Entraide Protestante
Accueil de réfugiés : l'exemple d'une communauté en Allemagne

Accueil de réfugiés : l’exemple d’une communauté en Allemagne

Plus de 80 % des réfugiés vivent dans des pays en développement… Pratiquer l’hospitalité est possible. Exemple dans une communauté de vie en Allemagne.

Un contenu proposé par Christ Seul
L’accueil des réfugiés en Suisse

L’accueil des réfugiés en Suisse

L’Eglise réformée vaudoise invite chacun à héberger un demandeur d’asile pour faciliter son intégration.

Un contenu proposé par bonne nouvelle

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinter

Établie en Suisse romande, l’agence de presse Protestinter porte un regard international sur la vie des Églises. Elle se définit comme un outil pour comprendre le rôle du christianisme et des autres religions dans un esprit œcuménique.

Derniers contenus du partenaire

Les partenaires de Regardsprotestants