Covid-19 et Semaine sainte
Coronavirus

Covid-19 et Semaine sainte

Pendant ce temps de Semaine sainte, les textes nous invitent à accompagner le Christ dans sa dernière semaine. Comment ne pas lire ces textes qui parlent d’un Christ qui s’abaisse jusqu’à la mort en rapport avec la situation qui est la nôtre ?

Un contenu proposé par Le blog d'Antoine Nouis

Publié le 9 avril 2020

Auteur : Antoine Nouis

Lire directement l’article sur Le blog d'Antoine Nouis

La succession des temps liturgiques nous permet de prêter attention à différents aspects de la foi tout au long de l’année. Pendant ce temps de semaine sainte, les textes nous invitent à accompagner le Christ dans sa dernière semaine, jusqu’à son dernier repas, son procès unique et sa crucifixion ignominieuse.

Comment ne pas lire ces textes qui parlent d’un Christ qui s’abaisse jusqu’à la mort en rapport avec la situation qui est la nôtre ?

Je pense à ce pasteur retraité qui me disait que tous les vendredis, en mémoire de la croix, il allait faire des visites à l’hôpital pour aller à la rencontre de Christ dans les malades.

En écho à ce témoignage, dans un apologue des Pères du désert, un frère interroge un Ancien : « Il y a deux frères dont l’un ne quitte pas sa cellule où il prie, jeûne six jours de suite et se livre à toutes sortes de mortifications, tandis que l’autre visite les malades. Lequel est le plus agréable à Dieu ? » L’Ancien répond : « Même si le frère qui jeûne devait se pendre par le nez, il n’égalerait pas celui qui se tient auprès des malades. »

Où est Dieu dans l’épreuve que nous traversons ? Il a quitté les temples qui sont fermés pour entrer dans les lieux de soin. Il est dans l’aide-soignante épuisée, il est dans le malade qui geint, il est dans la famille en deuil qui ne peut accompagner son proche.

Une des belles évocations du message de la semaine sainte se trouve dans ses paroles de Dietrich Bonhoeffer : « Cela reste une expérience d’une incomparable valeur que nous avons appris à voir les grands événements de l’histoire du monde à partir d’en bas, de la perspective des exclus, des suspects, des maltraités, des sans-pouvoirs, des opprimés, des bafoués. »

Que les textes de cette semaine convertissent notre regard pour nous apprendre à voir le monde comme Dieu le voit !

Lire la suite sur Le blog d'Antoine Nouis

Vous pourriez aimer aussi

“Pâques sera tellement paradoxale cette année”

“Pâques sera tellement paradoxale cette année”

Comment les religieuses protestantes de Reuilly vivent-elles le confinement ? Et comment se préparent-elles à célébrer Pâques ?

Un contenu proposé par
Semaine sainte 2020 : un parcours chaque jour

Semaine sainte 2020 : un parcours chaque jour #3

« N’est-ce pas le moment de risquer avec nos proches (ou moins proches !) des gestes, des paroles qui disent la reconnaissance et l’amour ? »

Un contenu proposé par Regards sur les Paroisses

Une semaine sainte… autrement

Chaque jour à 8h00, pendant ce temps de confinement, je vous propose ma minute vidéo « Je confine en paraboles »... histoire de bien démarrer la journée.

Un contenu proposé par ArtSpi’in
Le Covid-19 et la Bible

Le Covid-19 et la Bible

Aujourd’hui, nous n’avons pas besoin de prophètes pour annoncer le pire, il suffit d’ouvrir le journal. En revanche, nous avons besoin de prophètes pour nous aider à penser ce qui nous arrive. L'analyse du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le blog d’Antoine Nouis

Un regard sur l’actualité religieuse et sociétale : vie des églises, politique, éthique… A travers ce blog, le pasteur et théologien Antoine Nouis s’intéresse au fait religieux sous toutes ses formes.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses