Homme et femme, il les créa

Homme et femme, il les créa

Découvrez l'édito du numéro d'octobre 2018 de Nuance : « Merci Seigneur de ne pas m'avoir fait femme »

Un contenu proposé par Nuance

Publié le 2 octobre 2018

Auteur : Pascal Gonzalez

Merci Seigneur de ne pas m’avoir fait femme !

Vous connaissez peut-être cette prière liturgique juive que disent certains hommes en se levant le matin et qu’on peut entendre dans un film d’Amos Gitaï (Kadosh) qui dénonce l’attitude de ces juifs ultra-orthodoxes vis-à-vis de leurs épouses. Si les chrétiens ne sont pas toujours d’accord sur les différences et les rôles respectifs des hommes et des femmes, ils le sont (j’ose l’espérer) pour dire que les hommes et les femmes ont la même valeur aux yeux de Dieu. Qui pourrait aujourd’hui, après avoir médité les Écritures Saintes sérieusement, prier en remerciant le Seigneur de ne pas l’avoir fait femme (ou homme) ? J’espère même que les hommes qui reconnaissent Jésus comme Sauveur sont d’accord pour dire que la femme a été trop souvent méprisée dans l’histoire de l’Église.

Nous lisons dans la Parole de Dieu que des femmes ont prophétisé (Myriam, Débora, Hulda) et qu’elles peuvent encore le faire même si elles devaient, à l’époque, se couvrir la tête (comme le précise Paul dans sa lettre aux Corinthiens). Nous savons que Paul avait des collaboratrices et nous pouvons supposer que Phoebé ou Priscille ont très certainement prêché. Mais peu importe… Aujourd’hui, la question à laquelle nous devons répondre avec courage est la suivante : existe-t-il encore des hommes et des femmes ou sommes-nous tous des êtres identiques aux potentialités multiples ? Aujourd’hui, en effet, de nombreux jeunes se disent bisexuels parce qu’ils ne savent plus trop ce qu’ils sont. Et de nombreux enfants sont dans la même situation parce qu’on leur dit qu’il faudra certainement qu’ils choisissent leur sexualité. Continuons à résister au machisme et au féminisme outrancier.

Continuons à sonder les Écritures qui, seules, disent la vérité. Faisons-le avec courage et amour. Que le Seigneur donne aux femmes chrétiennes beaucoup de sagesse alors qu’elles vivent dans une société où les hommes ne prennent pas vraiment leurs responsabilités et se sentent perdus. Elles ont beaucoup de pouvoir et doivent le maîtriser. Quant aux hommes, ils devraient se lever le matin en disant dans leur prière : « Merci Seigneur de nous avoir donné les femmes ! ».

S’abonner à Nuance

Sur le même thème

Une vie sûre

Une vie sûre

Découvrez l'édito du numéro de août-septembre 2018 de Nuance : « N'ayez pas peur ! »

Un contenu proposé par Nuance
#générationsXYZ

#générationsXYZ

Découvrez l'édito du numéro de juin-juillet 2018 de Nuance : « #situveuxcomprendrelesjeunes ».

Un contenu proposé par Nuance
Père, pardonne-leur

A ceux qui nous ont offensés

Découvrez l'édito du numéro de mai 2018 de Nuance : « La force du pardon ! »

Un contenu proposé par Nuance

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Nuance

Le journal Nuance est le mensuel de l’Union nationale des Églises protestantes réformées évangéliques de France (UNEPREF).

Derniers contenus du partenaire