Les jugements hâtifs qui nous égarent

Les jugements hâtifs qui nous égarent

Rendre la justice est un travail long et complexe. Le livre du Deutéronome propose une approche intéressante.

Un contenu proposé par Christ Seul

Publié le 19 juillet 2016

Auteur : Frédéric de Coninck

Lire directement l’article sur Christ Seul

Dans le langage hébreu, toujours haut en couleurs, il est écrit, littéralement : « La justice, la justice tu poursuivras, afin que tu vives » (Dt 16.20). J’entends là deux choses. La première est qu’il y a toujours un reste d’incertitude dans la justice que l’on rend : on n’est jamais sûr d’avoir atteint la justice, mais on la poursuit. La deuxième est qu’il faut prêter attention à cette poursuite et plutôt deux fois qu’une. Le texte répète : la justice, la justice. Il confirme que la justice n’est pas quelque chose d’évident, qu’il faut y regarder à deux fois, approfondir la question, ne pas s’arrêter aux premières impressions. J’ai entendu un juif dire qu’un tel verset fondait, par exemple, le droit à un appel dans un procès. Même une cour de spécialistes du droit peut faire erreur lorsqu’elle juge.

Lenteur de la justice

On se plaint volontiers de la lenteur de la justice. Elle est, en effet, parfois un problème. Mais le temps de réflexion, de délibération, fait partie intégrante de […]

Lire la suite sur Christ Seul

Dans la même rubrique...

Pour voyager heureux, voyager léger

Pour le pasteur Pierre de Mareuil, des patriarches jusqu’au Nouveau Testament, le voyage est un exercice spirituel.

Un contenu proposé par Campus protestant

B comme beauté

La beauté n’est pas contrainte par des canons qui la définissent. C’est le regard de Dieu qui nous apprend à voir la beauté que le monde ne voit pas. La beauté c’est voir le bon, voir le vivant sous toutes ses formes.

Un contenu proposé par Campus protestant

La parole et l’écoute

Dans le texte biblique de cette semaine Jésus rend l'écoute et la parole à un sourd-muet. Au-delà de cette guérison physique Jésus invite à expérimenter une parole, une rencontre, un partage. Explications du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Campus protestant

E comme effondrement

Pour Olivier Abel, le catastrophisme ambiant est un discours très dangereux qui désarme notre capacité à continuer le monde.

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christ Seul

Christ Seul est le mensuel des Églises évangéliques mennonites de France, issues de la Réforme radicale du 16e siècle. Les Églises mennonites appartiennent à la famille des Églises protestantes. Elles sont apparues en même temps que la Réforme de Luther, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Alsace et en Suisse, au début du 16e siècle.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants