Ruth, la Moabite

Ruth, la Moabite

Le canon du Premier Testament présente un petit livre qui se déroule au temps des Juges. Récit n° 13/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible

Publié le 1 juillet 2019

Auteur : Antoine Nouis

Le canon du Premier Testament présente un petit livre qui se déroule au temps des Juges. C’est l’histoire d’une famille qui émigre dans le pays de Moab, mais qui se trouve confrontée au grand malheur puisque le père et les deux fils meurent. Restée seule, la mère, Noémi décide de retourner en Israël accompagnée d’une de ses belles-filles, Ruth, qui a décidé de lui rester fidèle : « Où tu iras, j’irai… ton peuple sera mon peuple et ton dieu mon dieu[1]. »

Arrivée à Beth-Léhem, Noémi envoie Ruth glaner dans le champ d’un riche cousin appelé Booz. Le droit de glanage était la possibilité pour les pauvres de passer derrière les moissonneurs pour ramasser les épis qu’ils avaient laissés. C’était une mesure sociale pour que personne ne meure de faim. Ruth est remarquée par Booz qui admire l’attachement de la jeune femme à sa famille. Le propriétaire demande à ses serviteurs de laisser passer plusieurs épis pour que Ruth puisse avoir une bonne récolte.

Apprenant la générosité de son cousin, Noémi suggère à sa belle-fille de profiter de la présence de Booz dans l’aire de glanage pour le séduire : « Lave-toi, parfume-toi, et descends sur l’aire. Ne te fais pas connaître de lui avant qu’il ait achevé de manger et de boire. Quand il ira se coucher… tu iras découvrir ses pieds et tu te coucheras[2].» Certains commentaires soulignent que dans la Bible, le mot pied et parfois un euphémisme pour désigner un autre membre du corps masculin.

Booz n’est pas insensible aux charmes de la jeune femme qui est couchée à ses pieds. Il va trouver les habitants du village et propose d’épouser Ruth. De leur union est né un enfant appelé Obed. À la naissance du garçon, « Noémi prit l’enfant et le mit sur son sein ; c’est elle qui fut sa nourrice. Les voisines lui donnèrent un nom en disant : Un fils est né de Noémi ![3] » C’est ainsi que Noémi a été consolée de la perte de son mari et de ses deux garçons !

Le dernier verset du livre de Ruth nous apprend qu’Obed est aussi le grand-père de David.

Le livre de Ruth dans  le canon

Le livre est l’histoire de deux femmes qui font alliance. La plus âgée dit à la plus jeune : « Essaye de séduire un riche pour que nous ne mourions pas de faim ! » Des histoires comme celle-là, il y en a des milliers dans l’histoire de l’humanité ! Si elle est dans la Bible, c’est pour expliquer pourquoi David a eu une arrière-grand-mère moabite. En effet, les Moabites sont considérés comme un peuple maudit du fait des origines incestueuses de leur ancêtre éponyme[4]. Ruth était moabite, mais elle a été généreuse. Une personne ne doit jamais être réduite à ses origines !

 

[1] Rt 1.16.

[2] Rt 3,3-4.

[3] Rt 4.16-17.

[4] Gn 19.37.

Sur le même thème

Le livre des Juges

Le livre des Juges

Le livre des juges se présente comme une série de cycles en cinq temps qui se répète à plusieurs reprises... Récit n° 12/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible
Josué

Josué

Moïse a été un géant, mais comme pour tous les humains, sa mission n’a pas été couronnée de succès à cent pour cent... Récit n° 11/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible
Naissance d’un peuple

Naissance d’un peuple

L’Exode est un récit de libération, c’est aussi un événement fondateur pour les Hébreux. Récit n° 10/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Regards sur la Bible

Regards sur la Bible vous propose de parcourir l’Ancien et le Nouveau Testament en 50 pages. Un blog animé par le théologien Antoine Nouis.

Derniers contenus du partenaire

Bel été avec les médias protestants !