Deutéronome

Un regard biblique sur Jacques Chirac

Le président Jacques Chirac est mort. Avec le recul, que penser de l’homme politique ? Je le ferai en partant des conseils au roi que l’on trouve dans le livre du Deutéronome.

Un contenu proposé par Le blog d'Antoine Nouis

Publié le 26 septembre 2019

Auteur : Antoine Nouis

Le président Jacques Chirac est mort. Impopulaire quand il régnait, il est aujourd’hui couvert d’éloges. Les Français aiment bien les hommes politiques en retraite, mais ils ne les aiment pas quand ils sont dans l’action et qu’ils doivent faire des choix et des compromis.

Avec le recul, que penser de l’homme politique ? Je le ferai en partant des conseils au roi que l’on trouve dans le livre du Deutéronome : Qu’il n’ait pas trop de chevaux, qu’il ne soit pas trop riche, qu’il n’ait pas trop de femmes et qu’il lise la Bible tous les jours[1]. Sur chacun de ces points, il y a un plus et un moins.

Les chevaux

Le plus : le président Chirac a été courageux dans son refus de participer à l’intervention militaire en Irak en 2003. Quand on mesure les résultats de cette guerre, la position de la France a été prophétique.

Le moins : la reprise des essais nucléaires en 1995. La politique nucléaire de la France a coûté et coûte toujours très cher, et pour quoi ? Qui aujourd’hui menace de nous envahir ? Sans compter les questions éthiques posées par la stratégie de dissuasion.

L’argent

Le plus : le président Chirac a su rester un homme simple, proche des gens, qui aimait le contact avec les hommes et les femmes de toutes les conditions.

Le moins : son nom est mêlé à des affaires de financement occulte de partis politiques et à des soupçons de corruption. Il a aimé ses amis et leur a donné un coup de main quand il l’a pu.

Les femmes

Le plus : le président Chirac était un grand séducteur. Tous ceux qui l’ont approché, ne serait-ce qu’une fois, ont témoigné de son caractère sympathique.

Le moins : il a eu de nombreuses maîtresses. Il n’est pas difficile de penser qu’il en a fait souffrir beaucoup, à commencer pas son épouse.

La Bible

Le conseil au roi de lire la Bible est une invitation à prendre des temps de méditation et à ne pas oublier l’éthique.

Le plus : le président Chirac était un homme de culture. Cela lui a certainement donné le recul nécessaire pour ne pas se tromper à l’heure des choix décisifs, par exemple sur la guerre, l’antisémitisme ou l’extrême-droite.

Le moins : Il a été un homme de pouvoir qui a été prêt à tout, en passant par le mensonge et la trahison, pour arriver au pouvoir.

Bilan

La vie du président Chirac a eu ses hauts et ses bas, comme celle de chacun d’entre nous. Chacun jugera si le verre est à moitié plein ou à moitié vide.

De la mort, la Bible dit deux choses, le jugement et la grâce. Pour l’apôtre Paul, le jugement consiste à brûler tout ce qu’il y a de vil et de bas dans une histoire pour ne retenir que ce qu’il y a de meilleur[2]. La grâce consiste à ne voir les personnes que par ce qu’il y a de plus grand en elles. Comme notre nature est bienveillante, c’est ce que naturellement nous avons tendance à faire avec notre mémoire.

[1] Dt 17.15-20.

[2] 1 Co 3.13

Sur le même thème

Au revoir Monsieur le président

Jacques Chirac s’est éteint ce jeudi 26 septembre. Frédérick Casadesus lui a consacré l’épisode du jour de L’Esprit de Réforme.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante
"Je suis resté pasteur grâce à Jacques Chirac"

« Je suis resté pasteur grâce à Jacques Chirac »

Jean-Marie de Bourqueney, alors pasteur à Marseille, a été fortement marqué par les mots que lui a dit Jacques Chirac.

Un contenu proposé par

Jacques Chirac, un homme de convictions

Face à l'antisémitisme et au Front national, Jacques Chirac a toujours fait preuve de fermeté.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le blog d’Antoine Nouis

Un regard sur l’actualité religieuse et sociétale : vie des églises, politique, éthique… A travers ce blog, le pasteur et théologien Antoine Nouis s’intéresse au fait religieux sous toutes ses formes.

Derniers contenus du partenaire

7e convention du Forum protestant