Séductrice ou séduisante ?

« Je vivais cette période de ma vie comme un élan : j’étais heureuse. J’avançais dans un temps de réalisation personnelle. Je me sentais libre, spontanée, belle. La question n’était pas de séduire ou non. Ma vitalité était naturellement contenue dans le seul fait d’être femme. Je ne pensais pas à l’impact que cela aurait sur les autres, et notamment sur cet homme. J’étais peut-être séduisante, mais jamais je n’ai été séductrice. » Elle s’arrête : « L’intention n’est pas la même, vous comprenez ? » […]