Pourquoi partir en mission aujourd'hui
Volontaires

Pourquoi partir en mission aujourd’hui

Partir en mission avec le Défap est un moment riche pour les envoyés qui en font l’expérience, et un élément fondamental dans les relations entre Églises. Des envoyés du Défap témoignent.

Un contenu proposé par Défap

Publié le 7 décembre 2020

Lire directement l’article sur Défap

Tous les ans, le 5 décembre, la Journée internationale des volontaires, la «JIV», met en lumière les volontaires du monde entier et leur contribution à la réalisation des Objectifs de développement durable. À cette occasion, le CLONG Volontariat, plateforme d’ONG dont le Défap fait partie, lance un appel : face aux incertitudes du monde actuel, confronté à une crise inédite, la solidarité internationale par le volontariat est plus que jamais nécessaire.

En cinquante ans, les modalités d’engagement à l’international dans le milieu des Églises ont beaucoup évolué. Au moment de la création du Défap, en 1971, l’image du missionnaire de la SMEP appartenait déjà au passé ; pour autant, les relations par-delà les frontières et les envois de personnes n’ont pas cessé. Les statuts ont beaucoup changé, de la figure du coopérant international dans le cadre du service militaire, à celle de l’envoyé sous statut de Volontaire de Solidarité Internationale ; et les motivations, elles aussi, ont évolué.

Les missions que propose aujourd’hui le Défap pour des volontaires voulant partir à l’étranger s’inscrivent ainsi dans […]

Lire la suite sur Défap

Vous pourriez aimer aussi

« On n’a pas de temple mais on est debout ! »

Crise économique, financière, sanitaire : dans Beyrouth où l’on tarde à relever les ruines des explosions du 4 août, la petite communauté protestante francophone poursuit son témoignage et son action diaconale.

Un contenu proposé par Défap
Retour de mission à l'heure du Covid-19

Retour de mission à l’heure du Covid-19

C’est une « session retour » inhabituelle qui s’est tenue du 3 au 4 octobre au Défap, à l’heure où les préoccupations sanitaires liées à la pandémie de Covid-19 influent fortement sur les possibilité de se déplacer à l’étranger.

Un contenu proposé par Défap
Des médicaments pour Bafia

Des médicaments pour Bafia

Dans la région de Bafia, des cartons de médicaments ont pu être acquis par l’équipe du médecin chef Diane Metchoum, responsable de l’hôpital de Donenkeng, grâce aux dons des Églises de France.

Un contenu proposé par Défap

UN CONTENU PROPOSÉ PAR