Au XVIe siècle, la réforme est née au même moment en Suisse avec Zwingli et en Allemagne avec Luther. Les deux réformateurs ont été contestés : on leur reprochait de ne pas aller jusqu’au bout de leur entreprise réformatrice en restant attachés à l’autorité des magistrats.