Au XVIe siècle, le luthéranisme est né dans un couvent, Calvin a été formé à l’université, les anabaptistes se sont déployés aux marges de l’Église. L’anglicanisme, lui, est le résultat d’un différend entre le pape et le roi d’Angleterre sur la question de la primauté.