L’histoire du protestantisme est marquée par une série de « réveils » contre la « mondanisation » de l’Église afin de retrouver la ferveur et les principes fondateurs de la Réforme. Un des réveils les plus féconds au niveau historique a été initié au XVIIIe siècle par John Wesley au sein de l’Église anglicane.