Ce que les mourants nous disent
FIN DE VIE

Ce que les mourants nous disent

Pour le théologien Antoine Nouis, les personnes en fin de vie nous interpellent et nous rappellent à l'essentiel : il faut vivre pleinement sa vie pour ne pas avoir de regrets.

Un contenu proposé par Le blog d'Antoine Nouis

Publié le 11 février 2020

Auteur : Antoine Nouis

Cela fait quatre mois que mon livre « Des nouvelles de la mort[1] » est sorti et il me pose une énigme. D’une part, de tous les livres que j’ai écrits, c’est celui pour lequel j’ai reçu le plus de retours élogieux, et d’autre part il a du mal à trouver son public, comme si il abordait un sujet qui faisait peur.

Je suis le plus mal placé pour juger de la qualité de mon livre, mais je reste convaincu que le sujet qu’il aborde est essentiel.

En préparant une conférence, j’ai relu le livre dirigé par Frédéric Rognon, « Penser le suicide ». On y cite le travail de Bronnie Ware, une infirmière qui travaille dans une unité de soins palliatifs. De son expérience, elle a relevé les cinq regrets les plus fréquemment évoqués par les patients en fin de vie.

  • Je regrette de ne pas avoir eu le courage de vivre ma vraie vie et non pas celle que les autres voulaient pour moi.
  • Je regrette d’avoir consacré trop de temps à mon travail.
  • Je regrette de ne pas avoir plus exprimé mes sentiments.
  • Je regrette de ne pas être resté en contact avec mes amis.
  • Je regrette de ne pas m’être autorisé à être plus heureux.

Tout le monde rêve de mourir en suivant les recommandations de l’empereur stoïcien Marc-Aurèle : « comme une olive qui, parvenue à maturité, tomberait en bénissant la terre qui l’a portée, et l’arbre qui l’a nourrie. » Mais pour cela, il faut ne pas avoir trop de regrets.

La tradition spirituelle parle de meditatio mortis méditation de la mort – qui est le fait de penser à notre propre fin pour donner du poids à chacune de nos journées.

Il faut écouter ce que disent les personnes en fin de vie, leur situation leur donne une acuité singulière pour nous rappeler l’essentiel.

[1] Antoine Nouis, Des nouvelles de la mort, Olivétan et Salvator, 2019.

Vous pourriez aimer aussi

Qu'advient-il après la mort ?

Qu’advient-il de nous après la mort ?

Le débat sur l’immortalité de l’âme est très ancien. Qu'advient-il de notre esprit après la mort ? Que dit la Bible ? La réponse d'un théologien.

Un contenu proposé par 1001questions.fr
Préparer sa mort

Prévoir pour transmettre

Partie récemment, l’épouse d’Alfred Schwach avait anticipé le déroulement de ses funérailles.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
Que dire de la mort aujourd’hui ?

Que dire de la mort aujourd’hui ?

Comment les pasteurs peuvent-ils aujourd’hui parler de la mort, alors qu’il n’y a plus de discours collectif sur ce qu’elle est ?

Un contenu proposé par
Des Nouvelles de la mort

Des Nouvelles de la mort

L’expérience de la mort nous éloigne du futile pour nous confronter à l’essentiel. Le théologien Antoine Nouis publie un recueil de nouvelles tirées de son expérience en temps que pasteur.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le blog d’Antoine Nouis

Un regard sur l’actualité religieuse et sociétale : vie des églises, politique, éthique… A travers ce blog, le pasteur et théologien Antoine Nouis s’intéresse au fait religieux sous toutes ses formes.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram