Info et vérité
Edito

Info et vérité

Découvrez l'édito du numéro de février 2020 de Nuance : « A consommer avant le ... /... »

Un contenu proposé par Nuance

Publié le 6 février 2020

Auteur : Timothée Calvot

Au 21e siècle, l’information se périme vite. Les boîtes de conserve durent des dizaines d’années, les fèves, lentilles et autres légumineuses peuvent se stocker très longtemps au sec. Certains légumes peuvent attendre plusieurs semaines dans le noir et les fromages s’affinent avec le temps. La viande se consomme dans la semaine en général, comme le beurre. Les produits de la mer passent dangereusement une nuit hors du frigo… Mais le plus périssable de tout, c’est l’information ! Le tweet du matin est déjà périmé si on ne vous le transfère que le soir. Vous êtes passés à côté du « moment » où il fallait réagir !

Nous sommes, à notre époque, noyés sous un déluge d’informations constantes. « L’info en continu », nous vend-on ici ou là. Les téléphones buzzent, les alertes mails bipent, nous sommes en live tout le temps. Et pourtant savons-nous mieux comprendre le monde qui nous entoure ?
À l’opposé de l’information périssable se trouve, selon moi, la vérité éternelle… Alètheia( en grec ancien) : est le mot qui se traduit par « vérité ». Son étymologie est captivante, je trouve. « Dans la mythologie grecque, les Enfers sont séparés du Royaume des vivants par un ou plusieurs fleuves, selon les traditions, souvent le Styx, parfois aussi l’Achéron. Pourvu que les morts aient été enterrés selon les règles, Charon, le passeur, leur permettait de passer dans sa barque, moyennant une obole symbolique. Trois autres fleuves coulent dans les Enfers : le Phlégéthon, le Cocyte et le Léthé. Ce dernier fleuve est particulier : les âmes des justes méritantes de « revenir » au monde devaient en boire les eaux qui avaient la faculté d’effacer presque entièrement la mémoire. Après cela, l’âme renouvelée pouvait repartir à la surface et intégrer un nouveau corps pour recommencer une vie humaine, vierge de tout souvenir. Quelques-uns de ces souvenirs, cependant, subsistaient. Le Léthé est aussi appelé « Fleuve de l’Oubli. (1) »

L’étymologie de « vérité alètheia » est liée au nom de ce fleuve d’oubli car la vérité ne franchit jamais ce fleuve (a/lèthéia) et n’est donc jamais oublié. Elle demeure éternellement. De quoi cherchons-nous vraiment à nous abreuver aujourd’hui ? D’informations qui n’auront plus cours demain ou de vérités éternelles qui régissent la vie depuis l’aube du monde ? Et si nous développions une information durable ?
(1) Source : Wikipédia

S’abonner à Nuance

Vous pourriez aimer aussi

A Rocha : 20 ans en France !

A Rocha : 20 ans en France !

Découvrez l'édito du numéro de janvier 2020 de Nuance : « Mettre un peu de vert dans ce monde ! »

Un contenu proposé par Nuance
Noël sous pression

Noël sous pression

Découvrez l'édito du numéro de décembre 2019 de Nuance : « Comment décorer Noël cette année ? »

Un contenu proposé par Nuance
1969-2019 : l’Esprit Woodstock

1969-2019 : l’Esprit Woodstock

Découvrez l'édito du numéro de novembre 2019 de Nuance : « La liberté et le changement ! »

Un contenu proposé par Nuance

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Nuance

Le journal Nuance est le mensuel de l’Union nationale des Églises protestantes réformées évangéliques de France (UNEPREF).

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram