Journée mondiale des femmes… et des hommes
Proposition

Journée mondiale des femmes… et des hommes

À l’heure de #MeToo, il est risqué pour un homme de se prononcer sur la question, alors je propose un pas de côté et en plus de la journée des femmes, je plaide en faveur d’une journée mondiale des femmes... et des hommes.

Un contenu proposé par Le blog d'Antoine Nouis

Publié le 8 mars 2021

Auteur : Antoine Nouis

Lundi 8 mars, journée mondiale des femmes, entre les journées mondiales de l’obésité (4 mars) et du tennis (5 mars) et la journée mondiale de la plomberie (11 mars) !

À l’heure de #MeToo il est risqué pour un homme de se prononcer sur la question, alors je propose un pas de côté et en plus de la journée des femmes, je plaide en faveur d’une journée mondiale des femmes… et des hommes.

En 2018, sous la direction d’Élisabeth Parmentier, un livre intitulé “Une bible des femmes“ proposait une relecture de récits bibliques qui remettait en question les stéréotypes féminins. Dans la même veine, la théologienne vient de diriger un “Une Bible. Des hommes“ qui déconstruit un certain nombre de clichés masculins. Les deux livres sont à lire en même temps et s’enrichissent mutuellement.

Une lecture des récits de commencement dit que l’homme et la femme sont appelés à vivre dans une situation de vis-à-vis, selon le verset de l’épître aux Corinthiens dans lequel l’apôtre Paul affirme que : « dans le Seigneur, la femme n’est pas sans l’homme, ni l’homme sans la femme. » (1 Co 11.11)

Dans la même veine, le théologien Karl Barth disait que l’image de Dieu se reflète dans la polarité homme-femme. Elle n’est pas représentée par un individu unique, mais par un couple avec ce que cela induit d’altérité, d’attirance et de résistance, d’accueil de la différence.

La question de base de l’éthique est de savoir comment le sujet entre en relation avec l’autre-différent-de-lui-même. L’homme pour la femme et la femme pour l’homme sont des centres d’altérité qui deviennent des laboratoires de comportement.

Lorsque je me fais une image du Royaume de Dieu, je ne le vois ni comme une communauté d’hommes ni comme une communauté de femmes ni comme une communauté d’êtres asexués, mais comme une communion d’hommes et de femmes qui ont appris à conjuguer leurs différences dans le respect et l’enrichissement mutuels. Du fait de notre nature pécheresse on en est loin, mais cette utopie vaut bien une journée !  😉

Vous pourriez aimer aussi

Woman, un plaidoyer pour la condition féminine

Des parcours de vie façonnés par la foi ou l’histoire familiale. Comme un kaléidoscope qui donne à voir et à entendre des femmes du monde entier.

Un contenu proposé par Réforme

Ce que représente l’écoféminisme dans ma vie

Le témoignage de Joan Charras-Sancho qui se dit "femme écologiste, féministe et croyante inclusive".

Un contenu proposé par Forum protestant
Une Bible des femmes

Une Bible des femmes

Vingt théologiennes se sont réunies pour relire des textes bibliques et dépasser les stéréotypes.

Un contenu proposé par LibreSens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le blog d’Antoine Nouis

Un regard sur l’actualité religieuse et sociétale : vie des églises, politique, éthique… A travers ce blog, le pasteur et théologien Antoine Nouis s’intéresse au fait religieux sous toutes ses formes.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants