Politique

Nouveau gouvernement, Damien Abad, Pap Ndiaye pris pour cible … Les 5 infos marquantes de l’actualité politique

Vous n'avez pas eu le temps de tout lire, on vous résume l’actualité politique de la semaine écoulée.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 23 mai 2022

Auteur : Camille Verdi

L’actualité politique marquante de la semaine passée : la formation du nouveau gouvernement avec à sa tête, pour la première fois depuis 1992, une femme. Élisabeth Borne a été nommée Première ministre et succède à Jean Castex. Damien Abad, nommé ministre de la Solidarité embarrasse LREM depuis qu’il est accusé de violences sexuelles. Quant au nouveau ministre de l’Éducation, Pap Ndiaye, il est la cible de l’extrême droite. Concernant les législatives, les ministres candidats devront renoncer à leur poste ministériel en cas de défaite au scrutin des 12 et 19 juin.

Législatives : Jérôme Peyrat (LREM), condamné pour violences conjugales, renonce

La candidature de Jérôme Peyrat en Dordogne était au coeur d’une polémique à cause d’une condamnation en 2020 pour violences conjugales. Cet ancien conseiller de l’Élysée a finalement décidé de jeter l’éponge, note Libération. “J’entends que ma candidature aux élections législatives pourrait porter atteinte à ma famille politique. Je la retire”, précise-t-il dans un communiqué.

Formation du nouveau gouvernement

Un mois après sa réélection, le président Emmanuel Macron a nommé les 27 membres de son nouveau gouvernement, note Le Figaro. Ce lundi 23 mai, se tient d’ailleurs le premier Conseil des ministres. Pour la première fois depuis 1992, le gouvernement sera dirigé par une femme. C’est Élisabeth Borne, 61 ans, ancienne ministre des Transports, du Travail, et de la Transition écologique, qui succède à Jean Castex. Bruno Le Maire, Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti restent en poste, respectivement à l’Économie, l’Intérieur et la Justice. Catherine Colonna remplace Jean-Yves Le Drian aux Affaires étrangères. Amélie de Montchalin est notée ministre de la Transition écologique. Deux nouveautés marquantes : l’historien Pap Ndiaye succède à Jean-Michel Blanquer à l’Éducation et Damien Abad (ex LR) est nommé ministre des Solidarités.

Gouvernement : Damien Abad accusé de violences sexuelles

À peine nommé ministre que Damien Abad, ancien patron des députés LR, se trouve dans la tourmente. D’après Mediapart, un signalement pour des faits présumés de viols avait été adressé à LREM ET LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Si lui conteste les faits, deux femmes l’accusent de viol, en 2010 et 2011.

Gouvernement : Pap Ndiaye pris pour cible par l’extrême droite 

Lui aussi : à peine nommé et déjà critiqué. Mais pour d’autres raisons. C’est l’extrême droite qui cible le nouveau ministre de l’Éducation Pap Ndiaye, universitaire spécialiste de l’histoire des minorités et multiplie les critiques, précise France Info. “Emmanuel Macron avait dit qu’il fallait déconstruire l’Histoire de France. Pap Ndiaye va s’en charger”, a réagi Éric Zemmour, candidat d’extrême droite à la présidentielle. Pour sa part, la finaliste à la présidentielle Marine Le Pen a tweeté : “La nomination de Pap Ndiaye, indigéniste assumé, à l’Éducation nationale est la dernière pierre de la déconstruction de notre pays, de ses valeurs et de son avenir.

Législatives : les ministres candidats devront démissionner en cas de défaite

Au total ils sont quinze. Quinze ministres candidats aux élections législatives qui se dérouleront les 12 et 19 juin prochains. Ceux-ci devront démissionner s’ils sont battus lors du scrutin, indique l’Élysée, cité par TF1. Une règle qui s’applique aussi à la cheffe du gouvernement, Élisabeth Borne, candidate dans le Calvados.

Dans la même rubrique...

Médias : les jeunes face au chaos ?

S’informant et échangeant d’abord sur les réseaux sociaux, les jeunes sont confrontés au «chaos informationnel» généré par les plateformes.

Un contenu proposé par Forum protestant

ParcourSup : la belle réussite d’un jeune migrant

Jeune migrant sans-papier, Jonathan Kikanga, 18 ans, élève de terminale, a reçu 25 admissions.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

A propos du procès des attentats du 13 novembre 2015

Ma lecture régulière des comptes-rendus d’audience du procès des attentats du 13 novembre 2015, m’a conduit à revenir sur la question de la violence légitime.

Un contenu proposé par Tendances, Espérance

Le temps en prison est un temps d’attente

Maîtrisé, le temps devient un allié, un outil pour construire, pour se construire, pour rechercher l’essentiel, témoigne un aumônier.

Un contenu proposé par Aumônerie protestante des prisons