Les Eglises baptistes font campagne

Violences conjugales : les Eglises baptistes font campagne

Interview de la pasteure Joëlle Sutter Razanajohary qui lance un cycle complet sur le sujet dans son Église du Colombier à Metz.

Un contenu proposé par Ensemble - Sud-Ouest

Publié le 5 novembre 2019

Auteur : Gérald Machabert

Comment la Fédération des Églises évangéliques baptistes de France (FEEBF) a-t-elle abordé la question des violences conjugales ?

– Au congrès de 2018, à Lyon, le président de la Fédération, Thierry Auguste, a prononcé un discours très percutant, appelant nos Églises à reconnaître que ce problème n’était pas seulement extérieur à nos Églises, mais s’y retrouvait également à l’intérieur. Une recommandation a alors chargé un petit groupe de travail d’étudier cette question.

Quels ont été les fruits de ce groupe de travail ?

– Dès cette année, une formation a été proposée aux responsables d’Église sur la question des violences conjugales, animée par des professionnels, sur des questions telles que la spirale de la violence, l’aide à apporter aux victimes, des pistes concrètes d’action. Une brochure très simple a été mise à disposition des communautés locales, avec des ressources, des numéros de téléphone, une sensibilisation aux signaux de la violence domestique, etc. Une charte d ’engagement des Églises contre les violences conjugales a aussi été diffusée pour un affichage dans les lieux d’Églises.

Comment avez-vous été sensibilisée à cette question ?

– J’ai vécu des situations de violences dans mon enfance au sein de ma famille, totalement déchristianisée. Plus tard, quand, au cours de ma formation en théologie, j’ai découvert que des femmes, au sein de mon Église, étaient victimes de violences, cela a été un choc ; dans un milieu chrétien, je pensais être dans un milieu sécure. Je me suis donc formée à la relation d’aide. En tant que pasteure, j’ai souvent recueilli des témoignages de femmes battues ; être une femme aide à passer de l’autre côté du voile opaque de la violence et du silence…

Comment vous êtes-vous saisie de cette campagne à Metz ?

– J’ai contacté des professionnels de mon entourage pour les solliciter et nous avons élaboré ensemble un programme d’une dizaine de conférences et ateliers pour cette année à Metz, pour que les gens puissent se former et s’informer. L’un des objectifs est d’aider chacun à sortir de son isolement. Nous espérons que ces rencontres puissent se vivre en réseau avec les centres sociaux, les maisons de quartier et les autres Églises.

Les faits

99, 100… 123… le décompte morbide résonne dans les journaux et les médias. En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint ou ex-compagnon. Ces féminicides ne sont que la partie émergée de l’iceberg de la violence conjugale qui touche tous les milieux sociaux, toutes les catégories culturelles, toutes les situations de vie. Le gouvernement français a lancé début septembre un « Grenelle » des violences conjugales afin de développer des solutions pour que les victimes soient mieux prises en compte par les forces de police, les services sociaux et médicaux, et pour leur venir en aide plus efficacement. Les résultats de cette consultation seront rendus publics le 25 novembre.

Sur le même thème

Jeudis en noir

Jeudis en noir

Les Églises se mobilisent à travers le monde pour lutter contre les violences faites aux femmes dans le mouvement de la campagne des Jeudis en noir, lancée par le Conseil œcuménique des Églises.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
Ensemble contre les violences conjugales

Ensemble contre les violences conjugales

Dans cette brochure, illustrée de schémas, des professionnels vous aident à identifier et à accompagner les victimes.

Un contenu proposé par Éditions Empreinte temps présent
Coup de patte ou de chapeau à…

Coup de patte à… la violence conjugale !

Nathalie Leenhardt présente une initiative venue d’Italie qui vise à dénoncer les violences conjugales faites aux femmes.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Sud-Ouest

Mensuel de l’Église Protestante Unie de France en Sud-Ouest, il offre à ses lecteurs un apport spirituel, des informations sur leur église sur le plan local, mais aussi sur l’Église au niveau national et international. Enfin, le journal Ensemble veut aider ses lecteurs à penser bibliquement les problèmes du monde contemporain.

Derniers contenus du partenaire

7e convention du Forum protestant