édito

Une vie de souffrance… normal(e) ?

Découvrez l'édito du numéro d'avril 2021 de Nuance : « Des mots sur les maux »

Un contenu proposé par Nuance

Publié le 12 avril 2021

Auteur : Timothée Calvot

Tout a commencé dans la douleur. Nous sommes venus au monde à travers la douleur et avons ouvert la bouche pour pleurer notre premier cri. Nous goûterons immanquablement à l’amertume de la souffrance avant de mourir, sans avoir pu jamais lui échapper complètement. Plus nous grandissons et prenons de la maturité, moins nous escomptons lui échapper. Plutôt, nous apprenons à choisir comment l’affronter en prenant conscience de nos limites.

La souffrance habite nos romans, nos films, nos journaux.

Elle motive nos combats, nos luttes, notre quête de sens et de sagesse. La science développe des moyens pour la faire disparaître ou du moins l’endiguer. Elle paraît presque nécessaire pour garder nos vies en tension.  La souffrance semble donc normale et pourtant, elle nous révolte constamment, nous plonge dans la colère, dans la honte, dans le déni ou le dénigrement de soi. Elle nous isole ou nous pousse à fuir. Quel paradoxe qu’une chose aussi commune soit aussi difficile à assumer ou à accueillir !

Tellement commune qu’on n’imagine pas vraiment à quoi peut ressembler la vie éternelle sans souffrance. Tellement révoltante qu’on essayera souvent de lui donner un sens, une vertu, une utilité quelconque afin d’apaiser notre conscience. À moins, peut-être, que notre incapacité à l’intégrer complètement soit le reste d’une conscience ancestrale. Nous croyons en effet qu’à l’origine nous n’avons pas été créés pour la connaître. Elle est la conséquence de la Révolte, de l’irruption du péché dans le monde. Et rien ne saura la chasser si ce n’est la recréation du monde lui-même, lors du retour de Jésus.

Impuissants face à cette réalité, il reste, le plus souvent, les mots pour la saisir, la raconter, et l’ouverture du cœur pour l’accueillir, écouter ce qu’elle a à nous dire. Cela ne la fera pas disparaître mais la rendra sans doute un peu plus supportable ! Or, est-ce bien dans l’Église que je peux trouver cet accueil bienveillant qui me permet de dire ma souffrance ?

S’abonner à Nuance

Dans la même rubrique...

Monsieur Émile

Monsieur Émile, Émile Barbu de son vrai nom, sillonne la région parisienne pour proposer aux paroisses les moyens de s’adapter à la révolution des outils de communication. Son parcours est atypique dans l’EPUdF.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Penser l’avenir de nos vies d’églises

Une soirée du synode régional était consacrée à la présentation de projets innovants : certains passent déjà à une deuxième étape, d’autres démarrent, d’autres encore sont sur du plus long terme.

Un contenu proposé par Réveil

Chants de Noël

Bien des chants de Noël nous semblent parfaitement familiers, entendus et chantés lors de veillées ou de cultes. Retour sur les "Cantem nadal" avec Bernard Tournier.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

Landes : inauguration du temple de Mont-de-Marsan

C’est le 20 octobre qu’a pu être enfin programmée l’inauguration du temple de Mont-de-Marsan, après plusieurs reports liés à la Covid-19.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Nuance

Le journal Nuance est le mensuel de l’Union nationale des Églises protestantes réformées évangéliques de France (UNEPREF).

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast Les dossiers thématiques de Regards protestants